~Bria-Bossangoa : que sous-tendent le mouvement et le réarmement des ex-séléka ?

0
345
~Bria-Bossangoa : que sous-tendent le mouvement et le réarmement des ex-séléka ?

Depuis la libération spectaculaire et flagrante des ex-séléka Abdoulaye Hisseine et Aroun Gaye par la Minusca, les ex-séléka basés dans les villes de Bria et Kaga Bandoro ne cessent de s’agiter.

Des sources concordantes signalent le rassemblement immense des éléments de l’ex-séléka dans la ville Bria « ils sont omniprésents dans la ville, ils se rassemblent et se réarment » nous confie un habitant du quartier Bornou à Bria.

Toujours selon cet habitant, plusieurs de ses amis qui, au paravent faisaient librement leurs petits commerces, ont brusquement tout arrêté et ont repris les armes. Vers Bossangoa, qui est pourtant tenue depuis par les anti-balaka, un flux d’ex séléka y est annoncé « ils redescendent peu à peu pour occuper leurs anciennes bases » offusque un témoin. Qui est derrière tout ça ? On ne sait exactement qui tire la ficelle. Toutefois, les regards sont d’office tournés vers Nourredine Adam dont la soif au pouvoir n’est pas à cacher.

A Bria, les ex séléka ne sont pas aux ordres directs de celui-ci (Nourredine). Mais une nouvelle coalition n’est pas à écarter. Cette nouvelle arrive au lendemain de la mise en liberté d’Abdoulaye Hisseine et d’Aroun Gaye par la Minusca dans la ville de Sibut où ils étaient pourtant arrêtés. Entre temps à Bambari, un mouvement dit de résistance a été créé par les jeunes ressortissants de la localité. Pour l’heure, on ignore les motivations de ses leaders.

La Minusca dit être mise au courant des agitations des ex-séléka vers Bria et Bambari et promet suivre le dossier de près. Wait and see.

Mbipatisiriri

PARTAGER
Article suivantHello world!

LAISSER UN COMMENTAIRE