La coopération du G20 dans le commerce et l’investissement va donner davantage de fruits

0
270
La coopération du G20 dans le commerce et l’investissement va donner davantage de fruits

~Par Cheng Shuaihua, pour le Quotidien du Peuple) En tant que deux moteurs majeurs de la croissance économique mondiale, un commerce et des investissements robustes sont essentiels pour une prospérité économique mondiale à long terme. Hélas, ces dernières années, le G20 n'a pas répondu aux attentes qui avaient été placées en lui en matière de coopération dans ces deux domaines. Fort heureusement cependant, grâce aux vues stratégique à long terme et à la sagesse diplomatique de la Chine pendant la présidence tournante qu’elle assure, ainsi qu’aux efforts des autres membres, on peut désormais espérer davantage de fruits des efforts du G20 dans l'approfondissement de la coopération en matière commerciale et d'investissements, pour le bien des avantages gagnant-gagnant. Ces sept derniers mois, le Groupe de travail sur le commerce et l'investissement du G20 (TIWG) a organisé trois réunions de travail officielles et une conférence officieuse. Outre l'engagement de tous les membres du G20, un certain nombre d'organisations internationales, le Business 20 et le Think 20 (T20), ont également offert leurs suggestions à cette fin. De plus, trois documents d'orientation sur la croissance du commerce, les politiques d'investissement et les mécanismes de travail ont été élaborés au cours de la réunion des ministres du commerce du G20, qui a eu lieu en juillet. Ces ministres sont également parvenus à un consensus pour soutenir un système commercial multilatéral et promouvoir des chaînes de valeur mondiales inclusives et coordonnées. Tous ces efforts ont jeté des bases qui permettront au G20 d'exploiter davantage le potentiel du commerce et de l'investissement mondiaux.

Lors de la réunion, les ministres du commerce du G20 se sont accordés sur sept piliers pour soutenir la croissance du commerce et neuf principes pour régir les politiques d'investissement. Ils ont également convenu d'accroître la transparence des accords commerciaux régionaux, de conserver la position de base du système commercial multilatéral, de maintenir la cohérence politique des accords multilatéraux, plurilatéraux et régionaux et enfin d’aider les pays en développement à s'impliquer davantage dans la chaîne de valeur mondiale. Le prochain sommet du G20 devrait envoyer un signal clair sur ces programmes, de manière à relancer la croissance économique et l'emploi au niveau mondial en consolidant la confiance du marché et en rassemblant davantage de consensus.

Les réalisations obtenues cette année par le G20 dans les secteurs du commerce et de l'investissement peuvent également servir de référence pour une coopération mondiale durable et en profondeur dans les deux domaines. Les communications fréquentes entre le G20 et T20 sont une des expériences de ce genre. Davantage d’interactions entre responsables et universitaires offriront également des suggestions plus constructives au groupe de travail. Dans le même temps, le G20 est en train de se transformer, passant d'un mécanisme de réponse à la crise à un mécanisme de gouvernance à long terme.

Dans le cadre de ce processus, des mécanismes comme le Groupe de travail sur le commerce et l'investissement faciliteront également une coopération plus approfondie en matière de commerce et d'investissement mondiaux. (L'auteur est directeur général du Bureau Chine et responsable de programme principal au Centre international pour le commerce et le développement durable, basé à Genève)

LAISSER UN COMMENTAIRE