CENTRAFRIQUE: GERVAIS LAKOSSO DANS DE MAUVAIS DRAPS

0
85

En Centrafrique, le responsable du groupe de travail de la société civile M. Gervais Lakosso est au cœur de toutes les polémiques.

Son nom a été cité derrière les récentes violences qui ont secoué la capitale centrafricaine faisant plusieurs morts dans le rang des civils.

Il y a quelques jours, Gervais Lakosso avait lancé une pétition appelant les forces onusiennes à quitter le pays.

La pétition selon certaines sources n’a cependant pas touché un nombre suffisant pour appeler à une ville morte ce lundi 24 octobre 2016.

Aussi, faut-il rappeler qu’une simple pétition ou une manifestation à la ville morte ne peut en rien contraindre la Minusca à plier bagages.

La situation de la Centrafrique est tellement complexe et politique et la présence de la Minusca plus juridique qu’une simple pétition ou marche pacifique suffirait d’appeler au retour des FACA.

M. Lakosso, accusé aussi par les parents des victimes d’être responsable de la mort « gratuite » de leurs enfants se serait caché pour le moment aux environs de la capitale centrafricaine.

Les parents des victimes disent intenter une action en justice contre lui dans les jours à venir.

Certaines langues confirment son affinité avec des opposants centrafricains qui veulent le départ de l’actuel président centrafricain.

Pour l’heure, la situation est calme mais bien tendue.

Mais toutes les machines sont mises en œuvre pour son arrestation, car son appel à une ville morte n’a pas accepté par le gouvernement.

Cet appel est donc considéré comme trouble à l’ordre public.

Rappelons que M. Gervais Lakosso avait vu son compte bancaire bloqué sous la transition pour ses nombreuses gesticulations qui n’ont juste pour but de jeter l’huile sur le feu.

La rédaction de Mbipatisiriri              

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE