China Investistment Magazine renforce ses liens avec les médias africains

0
265

C’est au siège de ce magasine chinois le 25 Octobre dernier que plusieurs journalistes africains en formation en Chine sous la houlette du centre de presse Chine-Afrique et d’autres partenaires comme le Groupe Startimes et l’Institut Confucius se sont réunis pour s’entretenir de l’avenir de relation entre les médias chinois et africains.

Cette journée de réflexion a permis aux participants de voir ensemble comment renforcer les liens non seulement entre les journalistes Africains et Chinois mais aussi accroitre les projets de coopération entre les médias sino-africains.

Depuis l’indépendance à nos jours, les Africains sont habitués à suivre des informations venues de l’Occident.

Plusieurs chaines occidentales sont d’ailleurs installées sur le continent, ce qui a détourné le regard des Africains.

Or, l’expérience a toujours montré que quelques informations diffusées par ces médias occidentaux sont erronées.

La fragilité des Etats africains et leur dépendance économique ont enfoncé le clou.

Le développement de la technologie chinoise a permis aux Africains de croire en l’avenir de leur continent.

La journée de réflexion organisée par le magasine chinois China Investment en partenariat avec le centre de presse Chine-Afrique tend à renforcer davantage la coopération entre les médias africains et chinois.

Pour les participants, il est temps de trouver de nouveaux tuyaux médiatiques, de nouvelles occasions afin d’amplifier les reportages et promouvoir la coopération.

Aujourd’hui, peu de médias chinois s’installent en Afrique en dehors du Groupe Startimes qui explore.

Les médias chinois qui détiennent de puissants outils de communications doivent couvrir le continent, nouer des contacts avec les médias africains afin de perpétuer cette bonne entente qui existe déjà entre la Chine et l’Afrique.

Aussi, l’un des objectifs de cette journée est la recherche des financements. Personne n’est savoir que la communication a un coût. Si aujourd’hui des informations erronées inondent l’Afrique, cela est dû à l’absence des médias africains dignes de ce nom.

Or, pour que les médias fassent convenablement leur travail, il leur faut des moyens et des outils nécessaires.

Plusieurs évènements se déroulent en Afrique. Les médias africains par manque de moyens appropriés méconnaissent certaines informations. Alors que les médias occidentaux profitent de cette faille pour donner de fois des contrevérités.

Les médias sino-africains veulent surmonter tous ces défis et améliorer l’image de l’Afrique et de la Chine.

Cette stratégie permettra aux Chinois de connaître davantage l’Afrique. Aussi, les Africains qui ont depuis longtemps cru à l’Occident pourront se détromper et voir l’autre réalité ailleurs.

Ces professionnels des médias se sont résolus à chercher d’autres domaines de coopération.

Toujours est-il qu’ils ont pris le ferme engagement de changer d’égards à travers des échanges approfondis.

Saint-Régis ZOUMIRI, Beijing

LAISSER UN COMMENTAIRE