Violences en Centrafrique : situation humanitaire alarmante, « On dort dans la boue »

0
176

Des milliers de personnes sont actuellement réfugiées dans un camp de fortune autour de la base militaire de la Minusca à Kaga-Bandoro, dans le nord de la Centrafrique. La semaine dernière, des violences ont secoué la ville, faisant 45 morts selon un dernier bilan. Et face à l’insécurité, les humanitaires peinent à venir en aide aux populations.

Depuis le début du mois d’octobre, les combats entre miliciens ex-Séléka et les combattants anti-Balaka se sont multipliés en Centrafrique. Une semaine après les violences qui ont fait une dizaine de morts à Bangui, c’est la ville de Kaga-Bandoro qui a été touchée par les combats mercredi 12 octobre.

Un site de déplacés situé dans l’évêché de Kaga-Bandoro avait été attaqué et plusieurs maisons appartenant à des autorités locales, civiles ou religieuses ont été détruites ou pillées. Les bases de plusieurs ONG ont également été dévalisées. Selon le ministère de l'Éducation nationale, trois instituteurs et le directeur du centre pédagogique régional ont notamment été tués au cours de ces violences.

France 24

LAISSER UN COMMENTAIRE