Affaire motion de censure, un député ajoute:  » ce sont nos collègues de l’opposition qui tiennent à ça »

0
158

Face aux regains de violences qui montent ces dernières heures dans les villes de Bangassou et Alindao, quelques informations avaient fuité, faisant état d'une éventuelle motion de censure initiée par une partie des députés centrafricains.

Aux dernières nouvelles recueillies par la rédaction de Palmarès Centrafrique, la question de la motion de censure n'est pas à l'ordre du jour.

Un élu de la nation contacté parle en ces termes " la motion de censure n'est pas pour le moment à l'ordre du jour. En fait, ce sont nos collègues qui tiennent à ça. Ils veulent coute que coute destituer le gouvernement".

Notre interlocuteur parle d'une prochaine rencontre entre le chef de l'état et le président de la République : " les deux doivent e rencontrer très rapidement pour parler de la situation" a-t-il poursuivi.

Pour le moment, les yeux sont tournés vers la ville de Bria où une présence massive des troupes venus du Tchad serait signalée.

Affaire à suivre

La rédaction de Palmarès Centrafrique

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE