RCA/Gouvernement: Charles Armel Doubane pense déjà à sa démission

0
201

Visiblement, les choses semblent aller pour le pire, non seulement pour l’AFB-CAD (association fini bé-africa avec Charles Armel DOUBANE), appareil politique qui a soutenu récemment la candidature du ministre actuel des affaires étrangères, mais aussi pour l’intéressé lui même.

Dans une causerie très politique qui est parvenue à notre rédaction, l’actuel Ministre des affaires étrangères de la Centrafrique aurait  déjà pensé à une éventuelle démission du gouvernement de Sarandji.

Et pour cause ?

Depuis sa nomination à la tête de ce grand ministère, Charles Armel Doubane n’a pas les mains sur les affaires.

Le Président Touadéra compte travailler le plus avec son conseiller Moussa Kémbé. Tout autour du Président Touadéra, on accuse Doubane de faire son propre jeu à l’extérieur, au lieu de conduire la politique du gouvernement dont il est l’un des membres.

Le Ministre Doubane est aussi lassé du fait qu’il n’est plus en odeur de sainteté au sein de son appareil politique qu’est AFB-CAD.

Tous ses militants et sympathisants, y compris les membres du bureau de l’AFB-CAD ont rompu avec lui. D’après leurs dires, M. DOUBANE n’est qu’un « roublard » qui n’obéit qu’à ses propres intérêts.

Depuis sa nomination comme membre du Gouvernement, M. DOUBANE ne décroche plus les appels téléphoniques de ses propres collaborateurs avec qui il avait lutté au sein de l’AFB-CAD.

Il ne leur rend plus visite au siège du « parti » et pourtant tous, avaient convenu qu’il fallait évoluer dans ce sens. La preuve en est que le siège de leur association n’est plus fréquentée et les membres du bureau ne veulent plus entendre parler de M. DOUBANE.

« C’est mal connaitre Doubane » renchérit un des fidèles amis du Ministre qui continue en disant que « Doubane a toujours été un bon ingrat« .

Pour les membres de l’AFB-CAD, le ministre DOUBANE qui est l’un des co-fondateurs de cette association à caractère politique, a cette obligation de garder contact avec sa base afin d’œuvrer pour les actions politiques futures.

Des démarches se poursuivent pour l’heure dans le sens de la modification de la dénomination de l’AFB-CAD.

La démission de M. DOUBANE dans les jours à venir n’est pas à exclure.

La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE