CENTRAFRIQUE: les réactions sur les réseaux sociaux sont favorables à l’accord de Khartoum

0
43

En vue de la deuxième rencontre à Soudan entre les groupes armés prévue pour les 14 et 15 novembre 2018 les opinions sur réseaux sociaux varient d’un profil à l’autre.
D’après le suivi récent des réseaux sociaux on peut remarquer de différentes attitudes envers le processus de paix de Khartoum, mais la majorité d’utilisateurs sur Facebook soutiennent cette initiative.

Voici des exemples de commentaires et des publications sur Facebook de ces derniers jours.

Achille Sylvest Aliace se prononce ainsi : « C’est bien puisque le dialogue est un facteur sine qua non de maintien de paix, c’est un processus à encourager, mais il faut que les leaders appliquent ce qu’ils ont pris comme accord si ce n’est pas le cas ce processus n’aboutit à rien ».

Junior Kambou a publié le 8 novembre sur sa page Facebook : « Poursuite ce 14 et 15 Novembre 2018 à Khartoum capitale du Soudan de l’initiative de paix avec les groupes armés en vue d’accentuer et accélérer la mise en œuvre de rétablissement d’une paix durable en Centrafrique ».

Tenant compte de la lenteur constatée dans l’avancement de ce dossier sous l’égide de l’Union Africaine, si l’initiative de Khartoum peut impulser et apporter une solution rapide alors pas de problème ! »

Moumini Koyranga Nassore n’as pas été très éloquent : « Que Dieu bénisse cette Rencontre ».

Il y a, bien sûr, ceux qui sont plus sceptiques. « Le dialogue en RCA est devenu chronique, les rebelles n’ont qu’à regagner leurs anciens métiers » dixit Yves Mbitaoro. Et il n’est pas seul.

L’initiative de Khartoum est un processus récent, mais qui porte déjà ses fruits. Les leaders de groupes armés se sont manifestés de rester fidèles à la Déclaration malgré des tentatives de la diffusion de faux communiqués. Ceci prouve que cette fois-ci les groupes politico-militaires soutiennent l’idée de l’union et font des efforts pour la respecter.

Même si, pour l’instant, les positions des Centrafricains par rapport à l’initiative ne sont pas unanimes, une grande partie de la population soutient le dialogue de Khartoum.
Il nous reste à voir la suite.

Bonne chance

LAISSER UN COMMENTAIRE