CENTRAFRIQUE : les signaux sont au vert au ministère de la communication et des media

0
374

On ne se souvient vraiment pas mais l’histoire centrafricaine retiendra que l’actuel ministre de la communication et des média M. Ange Maxime KAZAGUI s’est inscrit sur la liste des hommes et femmes qui ont marqué positivement ce ministère.

Généralement, les bons témoignages à l’endroit des ministres encore en poste sont rares. Et bien, c’est tout simplement parce que certains membres du gouvernement en Centrafrique n’ont jamais daigné écrire une nouvelle page de l’histoire du département dont ils ont la charge.

Même s’ils l’ont écrite à travers gabegies, détournements, scandales sur scandales…le pays n’a jamais bénéficié de bons offices des ceux là.

Notre écrit se veut une plume constructive, encourageante et surtout patriotique quand on sait que le pays est rempli des gens opportunistes qui n’hésitent pas à se servir de lui, au lieu du contraire.

Ange-Maxime KAZAGUI, peut surprendre pour ceux qui ne le connaissent pas. Mais à dire vrai, l’homme a donné de tout son courage, son savoir-faire, son génie, que sait-on encore, et tout le pays peut en être fier.

Depuis plus de cinquante années, le seul bâtiment  qui abrite la station nationale (radio Centrafrique) n’a jamais vu le passage du moins d’une goutte de peinture.

Pis encore ses studios qui ne sont restés qu’à un niveau analogique. Tous ceux qui ont visité les studios de la radio Centrafrique peuvent en dire long.

Le département a connu des dirigeants, peut être pas les moindres. Mais les choses sont restées telles qu’elles sont.  Peut-on parler d’un manque de volonté politique ?

Chacun peut apprécier à sa manière. L’arrivée de l’actuel ministre centrafricain de la communication  et des média a changé beaucoup de donnes. Ce grand bâtiment qui abrite désormais la radio et la télévision centrafricaine a été réhabilité et ses studios sont aménagés au standard international. Les images ont fait le tour du monde et personne ne peut dire le contraire.

La radio Centrafrique peut être suivie sur internet sur 106.9 FM et un avis de recrutement a été lancé afin de renforcer le personnel de cette station publique.

A l’entrée de la radio, une guérite est désormais érigée pour éviter tout accès abusif au sein de cette radio.  Cela est nouveau et on ne peut qu’apprécier et féliciter le ministre KAZAGUI pour ces efforts.

C’est ici l’occasion de rendre un vibrant hommage au gouvernement dirigé par le Pr Matthieu Simplice Sarandji sans oublier le ministre des finances pour leur appui à la réalisation de ce projet.

C’est un signal fort qu’est lancé à l’endroit de certains membres du gouvernement qui continuent de briller par ce manque de volonté.

Mais disons qu’il n’est jamais tard de mieux faire pour son pays.

Pétrus KOUSSALA

 

LAISSER UN COMMENTAIRE