CENTRAFRIQUE : M. EMILE GROS RAYMOND NAKOMBO N’A RIEN FOUTU A LA MAIRIE DE BANGUI EN DEUX ANS, IL EST LE DERNIER DE TOUS LES MAIRES

0
324

Le peuple centrafricain qui, pour l’heure actuelle a confiance en la politique du président Faustin Archange TOUADERA ne sait plus pour quelle raison le président de la délégation de la ville de Bangui est maintenu à son poste.

Toutes les raisons sont valables pour limoger ce paresseux qui n’a rien foutu pendant deux ans à la tête de la mairie de Bangui.

Personne, ni le maire, ni ses sbires, ni aucun Centrafricain ne peut nous dire ce que M. NAKOMBO a fait exactement pendant son mandat à la tête de la mairie.

La ville de Bangui est devenue une véritable poubelle. Un vrai dépotoir qui ne dit pas son nom.

Considérée dans les années 1980 comme l’une des villes modèles de l’Afrique Centrale, elle n’est que l’ombre d’elle-même.

Les tas de poubelles sont entassés un partout dans la ville de Bangui. Aucune politique pour embellir la ville.

L’exemple patent est celui du jardin du cinquantenaire, jadis un lieu de distraction et de loisir. Aujourd’hui, il est un débit de boisson où NAKOMBO choisit ses copains pour installer leurs commerces.

Un peu partout, ce sont des proches de NAKOMBO qui tiennent des commerces sur ces lieux publics. Ceux qui n’ont pas de lien d’amitié ou de parenté avec le maire de Bangui sont systématiquement vidés des lieux.

Le cas palpable du jardin du cinquantenaire peut nous en dire long.

Tous les monuments et autres lieux de loisirs sont l’œuvre de M. Jean Barkes NGOMBE KETTE. Mais M. NAKOMBO peut nous dire, qu’est-ce qu’il a fait exactement en deux ans ? Rien ! si ce n’est que des voyages d’affaires et autres business personnels.

La rue qui part du marché central à la radio Centrafrique est devenue une véritable poubelle où des chanvreurs et autres bandits sévissent même le jour. Des toilettes d’urine traditionnelles y sont érigées au vu et au su de M. NAKOMBO comme s’il n’a jamais emprunté cette voie. Quelle médiocrité ?

Le président de la République, prenez votre courage et limogez ce gros paresseux qui ne pense qu’à ses intérêts personnels.

Vous avez été élu par le peuple centrafricain. M. NAKOMBO ternit à l’heure actuelle votre image. Il salit votre nom. Soyez courageux et videz-le rapidement. La ville de Bangui ne reflète pas les Centrafricains. Elle ne reflète que M. NAKOMBO et ses sbires qu’il a nommés autour de lui.

Une fois de lui, M. Le président, soyez courageux et videz-le.

Affaire à suivre

LAISSER UN COMMENTAIRE