CENTRAFRIQUE: projection des films russes pour l’épanouissement des jeunes

0
53

Dans une dynamique de la consolidation de la paix et du vivre-ensemble, Les Banguissois étaient nombreux et heureux de suivre le 3 novembre 2018, une projection consacrée au cinéma russe, organisée au 4ème arrondissement de Bangui dans le complexe culturel et sportif. Lors ce grand évènement, une projection de deux films russes a été effective. Il s’agissait des films : « La légende № 17 » et « Aller vers le haut ».

Le premier film parle de hockey, le sport populaire en Russie, mais qui est peu connu en Centrafrique. Le deuxième film parle de l’équipe de basketball de l’URSS. Les films ont été diffusés en russe avec des sous-titres français. Un traducteur était aussi présent pour traduire en Sango.

Presque 500 personnes ont été présentes à cette soirée. Après la projection de deux films le Maire du 4ème arrondissement, le directeur du complexe et le représentant de la mission russe sont montés sur la scène pour prononcer un discours.

A la fin de la soirée les visiteurs de la projection ont reçu des cadeaux, dont des cahiers, des balles de foot, des t-shirts.

Armel, un jeune du 4è arrondissement de Bangui a accepté de témoigner sa satisfaction « c’est un réel plaisir pour moi de participer à cette soirée et de bénéficier de quelques dons en fournitures scolaires. Les films m’ont édifié et je ne sais comment remercier nos amis Russes pour avoir organisé cette soirée » a-t-il conclu.

Jeanine, une élève de 12 ans s’exprime en sango (lange nationale) « je n’ai pas compris le film mais c’est ma grande sœur qui me l’a traduit. C’est bien et je suis content ».

Notons également que les autorités du 4è arrondissement de Bangui se disent satisfaites de la projection de ces films. Elles invitent les jeunes de l’arrondissement et tous ceux du pays à s’approprier des initiatives russes pour que la paix s’installe définitivement en République Centrafricaine.

Pour finir, disons que la présence russe en Centrafricaine est une réelle fierté et une aubaine pour l’enracinement du vivre-ensemble sur la terre de Barthelemy Boganda.

Pétrus KOUSSALA

LAISSER UN COMMENTAIRE