Centrafrique : signature d’un protocole d’entente pour zéro VIH et zéro VBG avec les forces de défense et de sécurité

0
30
M. SIDIBE

Le Directeur exécutif de l’ONUSIDA et secrétaire général adjoint des Nations Unies, Michel Sidibé, a paraphé lundi avec la ministre centrafricaine de la Défense nationale, Marie-Noëlle Koyara, un protocole d’entente intitulé « zéro VIH et zéro Violences basées sur le genre (VBG) avec les forces de défense et de sécurité », a constaté sur-place ce lundi un correspondant de Xinhua.

Ce document, signé en présence du chef de l’Etat centrafricain Faustin-Archange Touadéra et du représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies et chef de la mission onusienne en République centrafricaine, Parfait Onanga-Anyanga, a pour finalité la réduction sinon l’annulation pure et simple des infections à VIH ou des violences basées sur le genre causées par les forces de défense et de sécurité.

A la fin de la signature dudit protocole, M. Sidibé a fait savoir que la tendance est de pousser « les éléments des forces de défense et de sécurité de contribuer à la prévention sinon à la réduction de la transmission du VIH ou de VBG ».

A peine est-il arrivé à Bangui dimanche que M. Sidibé s’est entretenu avec le ministre centrafricain de la Santé et de la Population, Pierre Somsé.

Au sortir de l’audience avec le membre du gouvernement, M. Sidibé a loué l’effort du gouvernement centrafricain qui alloué plus de 400 millions de francs CFA (environ 0,7 millions de dollars) destinés à acquérir des antirétroviraux, démarche visant à soutenir l’accélération de l’accès au traitement antirétroviral en République centrafricaine qui est encore à un stade très faible.

Après la signature du protocole d’entente, le président Touadéra a élevé M. Sidibé au grade de commandeur dans l’ordre national de la reconnaissance centrafricaine.

Xinhua

LAISSER UN COMMENTAIRE