Centrafrique: un escroc sans scrupule nommé Dircab au ministère de la jeunesse

2
1390

Il s’appelle Ngrepayo, C’est un grand faussaire de longue date du quartier Miskine à Bangui. Pour se protéger des ennuis policiers, il avait milité dans le parti KnK de l’ancien président François Bozizé et œuvré pour Faustin Archange Touadéra et dans l’ombre pour Anicet Georges Dologuélé alors tous deux candidats au second tour des élections. Le premier élu, il fait de lui Directeur de cabinet au Ministère de la Jeunesse et des Sports. Mais l’homme n’entend pas abandonner ses mauvaises habitudes comme l’acidulé de l’oseille de guinée « Karakadji » qui ne la quitte jamais. Pour preuve, il a mis en circulation ses faux billets de banque fabriqués de chez lui. Enquêtes exclusives.

 

C’est lors du Forum Sous Régional de la Jeunesse et des Adolescents qui s’est tenu à Bangui du 23 au 25 août dernier que le sulfureux et faussaire Arsène Daniel Ngrepayo, Directeur de cabinet au Ministère de la Jeunesse et des Sports et à ce titre, Président du Comité d’organisation dudit Forum a montré ses œuvres au grand public.

D’après les éléments de l’enquête réalisée par deux de nos équipes au Ministère de la Jeunesse et à l’Inspection Générale d’État, le sieur Nguepayo a installé chez lui une ecobank bis pour domicilier tous les décaissements de fonds reçus par le comité d’organisation du Forum.

Reçus du UNFPA et de l’UNICEF et déposés dans sa banque à domicile 41 000 000 F CFA, le 11 août, Arsène Daniel Ngrepayo a reçu et déchargé des mains de mademoiselle Barbara Peggy TAVOU-YOGA, gestionnaire du ministère, la somme de 8 742 400 F CFA bien comptée et vérifiée, décaisséé par le Trésor public pour l’organisation du Forum. Ces 8 742 400 F CFA ont rejoint le même jour c’est-à-dire le 11 août les autres 41 000 000 des partenaires chez lui. En tout 49 742 400 F CFA sous ses beaux draps chez lui, à la maison. De quoi à réjouir la famille et rend indisponible et invisible le deuxième jeune de la République Arsène Daniel Ngrepayo au Ministère et ce, pour ne réapparaître que le 25 août à 21 heures date et heure de la fin du Forum, avec quatre bottes de 10 000 F CFA déjà triturés avec les faux billets fabriqués par lui-même à l’aide une imprimante familiale.

La fabrication de ses billets était tellement artisanale que de loin, et même à 00 heure, un malvoyant vous dira que c’est un faux billet. C’est ainsi que ces jeunes venus de loin ont vite découvert ces supercheries le même jour rien qu’en touchant les billets imprimés sur une feuille A4 standard.

« Vous croyez que nous sommes des villageois et donc nous ne connaissons pas les billets de banque ? » S’interroge un jeune qui attend le remboursement de ses frais de transport.

Informé de la situation le 26 août, son patron direct, le ministre de la Jeunesse Sylver Ngarsso lui a interpellé pour en savoir davantage. Mais malheureusement, il bégayait et titubait pour fournir des éclaircissements intenables et qui doivent retomber sur sa tête dans un pays normal. « C’est le personnel du Trésor qui a fait ce coup en insérant ces faux billets » Fin de citation.

Deux jours après son interpellation, après moult pensée et ne sachant plus quoi faire, il a décidé de questionner, le 28 août, dans un français ordurier et dans un temps de conjugaison innové « future-passé » la gestionnaire du Ministère mademoiselle Barbara Peggy TAVOU-YOGA. Que « le paiement des frais d’appui logistique octroyé par le Gouvernement pour les activités du Forum Sous-Régional de la Jeunesse et des Adolescents qui devrait se tenir du 23 au 25 août 2017, par le Trésor public vous a coûté des énormités…. ».

Pour les cadres du Ministère et l’entourage d’Arsène Daniel Ngrepayo, il ne fait aucun doute que c’est bel et bien Arsène Daniel Ngrepayo qui a fait ce coup. Sa nomination comme Directeur de cabinet avait suscité d’indignations dans le milieu intellectuel. D’après leurs dires, Arsène Daniel Ngrepayo est un grand faussaire connu de tous et travaille dans le secteur des faux-monnayeurs et des faux-papiers depuis son jeune âge. «  Il ne vit que de ça ». Il croit naïvement aux méconnaissances des billets de banque, par les jeunes venus de l’arrière-pays pour faire écouler ses produits, sans compter sur la vigilance et la diligence des autres membres du comité dont certains le connaissent à fond.

« Il fabriquait et vendait de faux baccalauréats aux Camerounais qu’il les fait venir ». A fait savoir un des participants au Forum.

Saisie de l’affaire, l’Inspection Générale d’État est sur le dossier et refuse tout commentaire avant la fin de l’enquête, attendue d’ici la fin de ce mois.

Rappelant qu’en plus des fonds reçus des partenaires du Ministère et du Gouvernement, le Fetiste et Touaderateur Arsène Daniel Ngrepayo a pu percevoir des opérateurs économiques de la place qu’il a pris le soin de les contacter au nom du comité, plus de 20 000 000 F CFA en monnaie sonnante et trébuchante et des biens en nature pour la tenue dudit Forum.

Source : corbeauNews

Ndlr : le sulfureux Ngrépayo Arsène  a jusque là évité les journalistes qui venaient le questionner de la véracité de ces faits. En off, il n’a cessé d’accuser son ministre et le chargé de mission du PM en matière de la jeunesse de lui en vouloir et de chercher à le faire partir de son poste. Un raisonnement bidon qui n’a pas sa raison d’être. Le Président Touadéra devra rapidement le relever de là.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE