Communiqué de presse des Centrafricains à l’endroit du Président Touadéra

0
53

Nous, participants à la manifestation pacifique «POUR LA PAIX EN RCA», demandons au président de la République centrafricaine, Faustin Archange Touadéra, de signer rapidement un accord de paix avec les rebelles de la République. Nous soutenons la tenue prochaine de la réunion de Khartoum, qui marquera le début du processus de paix dans notre pays. Monsieur le Président, nous sommes fatigués de vivre ainsi, nous sommes fatigués de l’effusion de sang inutile, de l’instabilité et du sous-développement de notre économie, les jeunes centrafricains vous regardent avec espoir et vous font confiance pour leur avenir. Nous attendons de votre part des changements et des réformes que vous commencerez après l’instauration de la paix.

Votre excellence, vous avez une solution entre vos mains, envoyez les membres du gouvernement à Khartoum, commencez le dialogue avec les groupes armés, ne renoncez à aucune action en faveur de la paix. Et si la Russie et le Soudan apportent leur aide à notre pays, nous devons l’accepter. L’Initiative africaine ne peut pas s’en sortir toute seule. Les négociations de Khartoum aideront l’initiative africaine à agir plus vite et plus ferme. Nous ne pouvons plus attendre. Le moment est venu de faire l’histoire. Rien n’est impossible pour un cœur courageux.

Nous avons confiance en vous, nous avons voté pour vous, et nous allons voter à nouveau, vous pouvez compter sur nous, et nous vous soutiendrons. Nous voulions organiser une manifestation pacifique, comme la loi l’exige, nous avons soumis une demande, nous aimerions que vous entendiez nos voix. Sous de fausses raisons, notre rassemblement a été annulé par ceux qui ont peur du changement. Ceux qui n’ont pas besoin de paix sur cette terre.

Nous avions  prévu d’aller au palais présidentiel. Et nous aurions dû être 5.000 personnes. Cinq mille personnes vous réclament. Nous n’avons pas eu le temps de prévenir tout le monde, et 500 personnes sont venues aujourd’hui. Ces gens ne savaient pas que le rassemblement était annulé. Nous vous demandons de punir sévèrement ceux qui ont décidé d’annuler la manifestation pacifique à l’appui de la paix. Nos slogans sont « POUR LA PAIX », « POUR KHARTOUM », « POUR LE PRÉSIDENT ». L’annulation de notre manifestation est pour nous une provocation contre vous personnellement et l’ensemble du peuple centrafricain. Monsieur le président, nous attendons une action décisive de votre part. Et surtout, la réunion de Khartoum le plus tôt possible. Pour la paix, pour la République.

A cœur uni, rien n’est impossible !

LAISSER UN COMMENTAIRE