Côte d’Ivoire: Guillaume Soro reçoit un accueil inédit à Daoukro

0
79

Henri Konan Bédié et Guillaume Soro, main dans la main, le début d’une forte idylle qui s’affiche

Jamais Guillaume Soro n’a eu droit à un accueil aussi inédit pour une arrivée à Daoukro. Fanfare, haie d’honneur avec les chefs traditionnels, des élus, le corps préfectoral, public mobilisé et en liesse. Il ne manquait plus que le tapis rouge pour le chef du Parlement ivoirien sur les terres du président du Pdci-Rda. Un accueil inédit qui en dit long sur l’objet de la rencontre qu’il a eu à Daoukro avec l’ancien président ivoirien.

Au regard de la présence du préfet et des membres de son administration, mais aussi des élus en écharpe et fanion, ce n’est pas une visite privée que Guillaume Soro a rendue à Henri Konan Bédié. C’est le président de l’Assemblée nationale qui a effectué ce déplacement.

Mais, dans le fond, cette visite a bel et bien un air de privé. Le chef du Parlement ivoirien ne s’étant fait entourer que de membres de son cabinet politique à ce voyage.

Mieux, pour Henri Konan Bédié et Guillaume Soro, cette rencontre était décisive pour la suite des débats à venir. Face au président Ouattara et à ses partisans, mais surtout à l’offensive du parti unifié, l’ancien chef de l’Etat et l’actuel président de l’Assemblée nationale semblaient avoir à cœur d’afficher leur idylle comme une réponse au camp présidentiel. Main dans la main, Henri Konan Bédié et Guillaume Soro ont voulu et donné une image forte à leurs éventuels adversaires, ainsi qu’au monde entier qui les regarde.

La grande parade de l’accueil organisé s’inscrit dans ce schéma pour témoigner toute la solennité de leur rencontre, mais aussi la considération que l’un et l’autre veulent se témoigner. Le chef du Parlement se déplace pour aller voir l’ancien président. Quand celui-ci met toutes les bouchées doubles pour lui réserver un accueil inédit. Un signal fort de ce que les deux personnalités sont en train de préparer pour la suite des débats politiques à venir.

Membre de la haute direction du Rdr dont il est le vice-président dans le Tchologo et le député élu, Guillaume Soro doit encore se déterminer sur son appartenance au parti unifié Rhdp, projet cher au président de la République, Alassane Ouattara, qui en est le président. D’ici la fin de ce mois, le président de l’Assemblée nationale devra clairement afficher sa position en s’inscrivant ou non sur la liste du groupe parlementaire Rhdp qui va être mis sur pied.

Mais, au regard de l’ambiance qui a prévalu à Daoukro et des résolutions publiées de la rencontre avec le président du Pdci-Rda, l’on peut risquer de dire que le chef du Parlement ivoirien vient d’amorcer son départ de la grande famille politique au pouvoir pour rejoindre la nouvelle opposition en constitution avec la plate-forme annoncée par Henri Konan Bédié. Une plate-forme dont il pourrait être l’une des figures de proue. D’où l’accueil particulier à lui réservé sur la terre natale du président du Pdci-Rda.

Source: Rumeursd’abidjan.com

 

LAISSER UN COMMENTAIRE