De graves révélations inquiétantes éclaboussent à nouveau Abdou Karim Méckassoua

0
1099

Chaque jour que Dieu fait, de nouvelles informations sortent de nouveau et mettent en cause la personne du Président de l’Assemblée Nationale centrafricaine.

Après son repos sabbatique dans plusieurs pays européens, le Président de l’Assemblée Nationale n’a pas attendu à tenir une conférence de presse. Le point saillant de ce grand rendez-vous avec les professionnels des media était le fameux dossier du présumé détournement de plus de 100 millions de FCFA.

Le PAN centrafricaine n’est pas passé par quatre chemins pour accuser directement son premier Vice-président, M. MAPENZI. Aussi, pour enfoncer davantage le couteau dans la plaie, le Président MECKASSOUA a pris ce lundi 30 juillet quelques arrêtés limogeant ceux qui ont permis au 1er Vice-président de l’AN d’encaisser l’argent à son absence.

Ce mardi 30 juillet 2018, c’est autour du porte parole du comité de soutien au Président TOUADERA, M. Didacien Blaise KOSSIMATCHI de révéler des « soutiens » du PAN aux groupes rebelles de Kaga Bandoro et d’autres villes du pays.

Pour M. KOSSIMATCHI, «  il est clair que Méckassoua est derrière plusieurs manœuvres tendant à déstabiliser le régime de Bangui. La preuve en est qu’il continue de partager le quartier avec le sanguinaire NIMERY alias FORCE« .

Aussi, M. KOSSIMATCHI traite le PAN d’ingrat car dit-il  » MECKASSOUA oublie que c’est le Président TOUADERA qui l’a soutenu à être au perchoir. Aujourd’hui, il prend ce dernier pour un ennemi ».

Dans un discours long de trois pages, M. KOSSIMATCHI a étalé plusieurs faits qui selon lui, montrent à suffisance que le Président l’Assemblée Nationale Centrafricaine n’est autre que celui qui a été et demeure encore le principal instigateur dans la crise centrafricaine.

Il a également cité plusieurs acteurs politiques centrafricains dont messieurs TIANGAYE, MBOLI GOUMBA, N’GUENDET, BENGOUNGA…. qui pour M. KOSSIMATCHI sont aussi de mèche avec M. MECKASSOUA car poursuit-il  » ils ont tous soutenu la séléka et ont aidé à paralyser le pays…« .

Pour finir, le porte parole du comité de soutien à FAT a dénoncé ce qu’il qualifie de marchés de gré à gré entre le Président de l’AN et plusieurs sociétés dont celle de son frère cadet un sujet nomme OUSMANE.

Voilà que de nouvelles accusations sont étalées. Le peuple attend du PAN quelques éléments de démenti.

Wait and see

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE