Des FSI de Bambari à l’école des techniques de maintien de l’ordre et du respect des droits de l’homme

0
159

Cent quatre policiers et gendarmes récemment déployés à Bambari ont vu leurs capacités renforcées en « Techniques de maintien de l’ordre et respect des droits de l’Homme », a l’occasion d’un atelier tenu, le 24 septembre au 5 octobre 2018 à l’École normale des Instituteurs de la localité.
« Ethique et déontologie policière », « Maintien et rétablissement de l’ordre public », « Promotion du Genre et protection de l’Enfant », ce sont entre autres les modules qui figuraient au menu de la formation dont la cérémonie de clôture a eu lieu, le 6 octobre 2018 à la Brigade territoriale de la Gendarmerie, en présence du Préfet de la Ouaka, Victor Bissekoin, et de nombreuses personnalités administratives, religieuses et traditionnelles.

Au nom des participants, le chef du détachement des Forces de sécurité intérieures (FSI) à Bambari, le Commandant Jean-Michel Ouande, a salué la pertinence de la formation intervenue quelques jours après le déploiement de ses hommes et souhaité que ces sessions de renforcement des capacités soient étendues aux FSI des autres régions du pays.

« De nombreuses rumeurs d’attaques et la méfiance persistent encore ici. Votre mission de préservation de la sécurité publique est, par conséquent, déterminante dans un tel environnement fragile. Appliquez donc les compétences acquises au court de cette formation pour accomplir plus professionnellement votre mission régalienne et protéger sans exclusive toutes les populations de Bambari », a, pour sa part, recommandé le Préfet de région, rappelant aux FSI l’importance de la formation reçue au vu du contexte sécuritaire délicat de Bambari. Il a, par ailleurs, exhorté les partenaires internationaux à renforcer leurs appuis multiformes dans le secteur de la sécurité en vue de rendre plus opérationnels les policiers et gendarmes.

En réponse à cette requête, les représentants de la MINUSCA et du PNUD, co-organisateurs de cette formation, ont tenu à rassurer sur l’engagement des Nations Unies à accompagner la réforme du secteur de la sécurité et, plus largement, la restauration de l’autorité de l’Etat à Bambari dans la Ouaka.

« Dans le cadre de l’appui à la restauration de l’autorité de l’Etat et au relèvement économique, le PNUD réhabilite de nombreuses infrastructures publiques à Bambari dans les domaines de la sécurité, du tourisme, des travaux publics et de la relance économique. Neuf infrastructures étatiques au total sont en cours de restauration, dont quatre foyers-dortoirs au profit des FSI afin d’améliorer leurs conditions de travail et d’hébergement », a rappelé chef du bureau du PNUD à Bambari, Moubarakou Salami.

La cérémonie de clôture de la formation a été marquée par un exercice de rétablissement de l’ordre public sous la conduite de trois experts de la section Coordination de la formation de la composante Police de la MINUSCA.

LAISSER UN COMMENTAIRE