FCSA : les relations sino-africaines profitent au monde entier, selon le Secrétaire général de l’ONU

0
98

BEIJING, 3 septembre (Xinhua) — Le Secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a souligné lundi l’importance de la coopération sino-africaine, affirmant qu’elle concernait le monde entier.

« La Chine et l’Afrique sont en mesure de coopérer de manière pacifique, équitable et durable, et d’accomplir des progrès qui bénéficieront à l’humanité entière », a déclaré M. Guterres au cours de la cérémonie d’ouverture du sommet 2018 du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA), qui se tient à Beijing.

Il a salué la Chine et l’Afrique pour leur remarquable développement, mais aussi pour la réussite de leur partenariat, comme en atteste la participation de l’Afrique à l’initiative « la Ceinture et la Route », une initiative qui pourra aider l’Afrique à atteindre ses objectifs de l’Agenda 2063.

L’Agenda 2063 est un programme stratégique approuvé en 2014 par l’Union africaine (UA). Il vise à permettre au continent de parvenir à une croissance inclusive et à un développement durable au cours des 50 prochaines années, et est en phase avec le Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations unies.

M. Guterres a énuméré pendant son discours les bénéfices évidents des relations sino-africaines.

En premier lieu, elles permettent de poser les bases des futurs progrès de l’Afrique, en s’appuyant notamment sur une coopération et un soutien financier de type inclusif.

En second lieu, ces relations apportent un développement durable à l’Afrique, grâce à l’engagement et au respect de la Chine pour le continent africain.

En troisième lieu, elles permettent d’approfondir la coopération Sud-Sud, un outil de plus en plus utile pour aider les pays africains à s’inspirer des expériences réussies de la Chine.

En quatrième lieu, les relations sino-africaines permettent de promouvoir des politiques budgétaires durables, qui sont essentielles à la viabilité financière à long terme de l’Afrique.

En cinquième lieu, ce partenariat contribue à renforcer les efforts de lutte contre le changement climatique. M. Guterres a salué la contribution de la Chine aux efforts de lutte contre le changement climatique de l’ONU, et a espéré que la Chine et l’Afrique allaient continuer à renforcer leur coopération dans ce domaine.

« Ce sommet est un excellent exemple du type de mondialisation mutuellement profitable qui est nécessaire pour construire le monde de l’avenir. Les Nations unies continueront à soutenir le partenariat Chine-Afrique et la coopération Sud-Sud, afin que toutes les nations d’Afrique et d’ailleurs puissent bénéficier d’un développement durable et inclusif », a-t-il déclaré.

LAISSER UN COMMENTAIRE