Incendie de la radio Mbari à Bangassou: un témoignage qui peut frôler la réalité

0
2477
Le siège de la radio Mbari de Bangassou incendié

Comme nous le savons tous, hier mardi, au petit matin de bonheur la population de Bangassou s’est réveillée avec le message retentissant d’incendie de leur bijou  »LA RADIO MBARI » une radio communautaire qui passe tout son temps à faire passer les messages de paix et de la réconciliation entre les enfants du Mbomou.Malheureusement, comme insérer dans l’agenda caché des contingents marocains et pour tendre le piège à notre armée où grâce à sa présence les DI(deplacés internes) commencent à vaguer librement à leurs occupations d’autres voyagent même en Rdc et rentre calmement. L’ambiance d’antan commence à revenir petit à petit.

Hélas, dans la nuit du 30-31 un char surgit devant la radio, la sentinelle se cache et observe l’événement, un groupe des extrémistes Tchadiens dirigé par un certain Chaibou, Lila, Achille…. Ils ont mis le feu à la radio et remonté tranquillement dans le char pour rejoindre le site.

QUI EST CE CRIMINEL CHAÏBOU ?

C’est un sujet Tchadien pur qui n’a rien à voir avec Bangassou et la population musulmane de Bangassou. Infiltré sur le site par les contingents marocains sur ordre de Darras pour prendre la tête des combattants du site.
Il est responsable de nombreux cas de tueries et de braquages parmis tant d’autres celui de l’abbé Bissialo, du 11 millions de fcfa de l’ong cordaid, de 5 millions de msf tout ça par la bénédiction des contingents marocains qui mettent leur char en jeu pour ces opérations.

Malgré tout, à l’époque on disait que c’était des autodefenses, alors que non.

Le même Chaibou qui est en contact permanent avec Darras a été conduit par les contingents marocains dans leur char jusqu’à Bambari où il a passé deux mois dans la base de la minusca pour acheter les armes et munitions avant de regagner Bangassou.

Alors, avec ce comportement des forces de la paix censer protégée la population civile dans un esprit d’impartialité, ils deviennent maintenant une partie consécutive du problème.

Qu’allons nous faire ?

Malgré tout, la population a compris et refuse de se lancer dans un cycle de vengeance inutile et continue de faire confiance à notre armée. car, beaucoup des parents musulmans qui sont des natifs de Bangassou pris au piège dans cette enclave ne partagent pas la même vision de ces criminels Tchadiens.

Je ne serai pas surpris un petit matin d’entendre dire que la base des faca est attaquée par les inconnus à Bangassou.

SEULE LA MOBILISATION COLLECTIVE ET PACIFIQUE FERA PARTIR LES MAROCAINS DE BANGASSOU, RESTEZ MOBILISER JEUNESSE DU MBOMOU.

La Centrafrique qui gagne !

Source: Roddy FARABA

LAISSER UN COMMENTAIRE