La MINUSCA condamne les incidents au sud-ouest de la Centrafrique

0
98

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) condamne les incidents survenus le 4 octobre dernier dans la localité de Sosso Nakombo, à 51 km au sud-ouest de Berberati (préfecture de la Mambéré Kadeï), au cours desquels trois citoyens chinois ont été tués.

Selon les premières informations, les trois victimes faisaient partie d’un groupe de six Chinois pris à partie par les habitants dans cette localité. Trois autres ont été blessés, dont l’un grièvement, et transférés à l’hôpital de la MINUSCA à Bangui. Les locaux et deux véhicules de la gendarmerie ont été brûlés par la foule lors de ces incidents.

La MINUSCA souligne que rien ne saurait justifier la justice populaire et que les auteurs de tels actes en seront tenus responsables individuellement et devront en répondre devant la loi. La Mission appelle la population à ne pas se laisser manipuler par les rumeurs et à refuser de suivre les instigateurs de telles violences. La MINUSCA rappelle que les autorités centrafricaines sont les seules institutions légitimes pouvant enquêter sur des incidents comme celui de Sosso Nakombo et exprime sa disponibilité à les soutenir, notamment à travers la Police de la Mission.

Dans le cadre de l’enquête, les forces de sécurité intérieure (FSI), appuyées par la MINUSCA, ont d’ores et déjà appréhendé 13 personnes. L’enquête des FSI se poursuit avec le soutien de la Mission, notamment par le biais de sa composante Police.

LAISSER UN COMMENTAIRE