La Russie et la Centrafrique dans la dynamique du retour définitif de la paix

0
123

Ce n’est plus un rêve mais une réalité que nul ne peut s’en douter. Depuis quelques mois déjà, on se rend compte que la Russie et la République Centrafricaine accordent leur violent pour apporter une paix définitive au pays.

Les faits sont marquants et palpables. Malgré qu’un blocage ait été effectué sur la deuxième livraison d’arme que la République Fédérale Russe devrait livrer à la République Centrafricaine, ce pays frère n’entend pas baisser les bras.

Les FACA (forces armées centrafricaines) ont été formées et sont déployées dans quelques contrées de la Centrafricaine. La première livraison a été effective et les FACA sans compter les gendarmes ont été dotés en armes. C’est à encourager et à féliciter.

Malgré plusieurs tentatives de faire échouer les efforts russes en Centrafrique, nous constatons avec beaucoup de joie au cœur que les frères Russes sont restés dans cette dynamique de réussir le processus de paix en Centrafrique.

Dans les questions de réconciliation entre les différentes parties en conflit en Centrafrique, les Russes s’y mettent et on voit une parfaite réussite. Sur toute l’étendue du territoire, la paix revient peu à peu et l’Etat retrouve sa pleine dignité avec le redéploiement des services étatiques.

Les Centrafricains sont désormais convaincus que la Russie reste un pays frère. Un adage africain dit « qu’on reconnait un frère au temps de malheur » et c’est ce que la Russie fait en ce moment. Une  demande de livraison en armes ont été déposées par la Russie et la Centrafrique auprès des Nations Unies, mais force est de constater que cette demande reste aujourd’hui bloquée, malgré que des explications détaillées ont été fournies.

Il est vrai que le blocage de livraison d’armes destinées à la Centrafrique va certainement avoir des effets, mais nous sommes convaincus que la Centrafrique et son partenaire traditionnel qu’est la Russie feront tout pour que la paix s’installe dans le pays.

C’est une fierté de voir aujourd’hui que les FACA et les gendarmes centrafricains ont été formés non seulement par l’EUTM, mais aussi par la Russie et ceux-ci sont opérationnels sur toute l’étendue du territoire.

L’espoir se pointe déjà à l’horizon et les Centrafricains sont fiers de la présence russe sur leur sol.

La perturbation du programme de livraison d’armes russe va avoir un effet négatif sur le processus d’établissement de paix dans la République Centrafricaine. Cela ne permettra non plus de continuer le processus systématique de reformation du secteur sécuritaire et de déploiement des forces de sécurités intérieure.

Mais nous osons croire que la sagesse guidera ceux qui favorisent ce blocage afin de le lever pour permettre à la Centrafrique à retrouver le chemin de la paix.

Pétrus Koussala

LAISSER UN COMMENTAIRE