Le Bayern Munich, seul club européen encore en lice pour le « triplé »

0
55

Même selon ses propres critères, qui sont anormalement élevés, la semaine du Bayern Munich a été très positive.

En milieu de semaine, Thomas Müller a marqué sur un coup du chapeau lors de la victoire 6-2 contre Leverkusen en demi-finale de la Coupe d’Allemagne. Le Bayern participera donc à sa sixième finale de coupe en dix ans, coupe qu’il a remportée à quatre reprises durant cette période.

Quatre jours plus tard, les Bavarois se sont rendus à Hanovre où tout le monde pensait qu’ils aborderaient le match en « touristes » car depuis début avril le Bayern est certain de remporter le championnat.

L’entraîneur Jupp Heynckes a fait jouer au défenseur de 18 ans Lars Lukas Mai son premier match de championnat et malgré cela, le Bayern n’a à aucun moment été inquiété. Lewandowski a continué sur sa lancée du match précédent et marqué pour permettre à son équipe de remporter le match 3-0.

Mercredi, le Bayern affrontera un adversaire beaucoup plus redoutable lors de la demi-finale de la Ligue des champions contre le Real Madrid.

Des quatre équipes qualifiées pour les demi-finales -Bayern, Liverpool, Rome et Madrid, la Ligue des champions est le dernier espoir de remporter un titre, sauf pour le Bayern.

Le Bayern est en effet la dernière équipe toujours en course pour remporter un « triplé » (ligue, coupe et Ligue des champions), ce qui serait le second de son histoire. Ses rivaux étant hors course pour un titre national.

Etant donné leur forme actuelle, il n’est pas étonnant que les joueurs du Bayern se montrent optimistes. « Les chances sont bonnes. Nous ne sommes pas en demi-finale par hasard. Nous sommes dans une bonne phase et le match arrive au bon moment.

« Quant au résultat, on verra bien. Je suis sûr que l’on ne nous fera pas de cadeau mais il y a quelque chose dans l’air actuellement, » a déclaré Müller à l’issue du match contre Hanovre.

Le président du Bayern, Karl-Heinz Rumennigge, qui a remporté à deux reprises la Ligue des champions en tant que joueur, a déclaré que ses joueurs réagissaient bien à la pression.

« Etre un fan du FC Bayern c’est être au paradis en ce moment. L’équipe est clairement d’excellente qualité et réussit tout ce qu’elle entreprend. Nous devons rester concentrés mais si quelqu’un peut battre le Real Madrid en ce moment, c’est le FC Bayern. »

Si le Bayern parvenait à se qualifier en finale de la Ligue des champions, cela serait un formidable retournement de situation après un début de saison qui a vu le Bayern frôler la catastrophe.

Fin septembre, le club avait trois points de retard sur le Borussia Dortmund au classement Bundesliga et avait perdu 3-0 contre le PSG en Ligue des champions.

Les responsables du Bayern, qui sont réputés pour leur loyauté envers leurs joueurs et leurs entraîneurs, ont décidé d’agir et ont licencié Carlo Ancelotti. Pour le remplacer ils sont allés jusqu’à faire sortir leur ancien entraîneur Jupp Heynckes de sa retraite.

Le septuagénaire a alors entamé son quatrième contrat à la tête du Bayern et immédiatement le changement s’est fait sentir. Les Munichois ont enregistré neuf victoires en dix matchs et creusé une avance de onze points au classement au moment de la trêve hivernale.

Les progrès en Coupe d’Allemagne et en Ligue de champions ont été à l’image de cette renaissance.

Le secret de Heynckes réside dans la manière dont il a permis à des joueurs tels que James Rodriguez, Niklas Süle ou encore Müller de faire pleinement montre de leur talent alors que leurs performances étaient décevantes sous Ancelotti.

Son travail a été facilité par le fait que gardien Sven Ulreich, qui a pris la place de Manuel Neuer blessé après le quatrième match de la saison, est devenu un pilier de la défense malgré des débuts difficiles.

Pour Cole He Xin, le Bayern représente l’image de la Bundesliga dans le monde. « Ils ne sont pas seulement connus en tant que club de football allemand mais ils sont surtout une véritable marque internationale, » explique le directeur des Sports de StarTimes.

StarTimes diffuse les matchs de la Bundesliga à travers l’Afrique, ce qui a permis aux Bavarois de mieux se faire connaître sur le continent.

« Un grand nombre de joueurs africains ont porté le maillot du Bayern, Sammy Kuffour est probablement le plus connu d’entre eux et il est encore à l’heure actuelle le joueur africain ayant le mieux réussi en Allemagne. »

L’international ghanéen a remporté six titres de Bundesliga, quatre coupes d’Allemagne, la Ligue des champions et la Coupe du monde des clubs au cours  de ses onze saisons avec le club.

« Mais c’est la qualité du football du Bayern qui en a fait un grand nom à travers l’Afrique et ce n’est pas par hasard si le club est en lice pour un nouveau triplé, » conclut Cole He Xin.

StarTimes

StarTimes est le premier opérateur de télévision numérique en Afrique, avec près de 10 millions d’abonnés et un signal couvrant tout le continent. Son réseau de distribution massif est composé de 200 salles de marque, de 3000 magasins de proximité, et de 5000 distributeurs. StarTimes possède sa propre plate-forme de contenus variés, avec ses 480 chaînes autorisées allant des chaînes d’informations à celles de cinéma, de séries, de sport, de divertissement, enfants, etc. La vision de l’entreprise est de « Permettre à chaque famille africaine d’être capable de s’abonner à la télévision numérique et d’en jouir », en combinant les systèmes de télévision numérique terrestre et par satellite pour fournir une plate-forme numérique sans fil, à la fois ouverte et sûre. StarTimes dispose d’un service de transmission de signal robuste pour les radiodiffuseurs publics et privés, et offre aux consommateurs des programmes exceptionnels de TV payante, des services multimédia mobile et de connectivité Internet, mais également des services en ligne comprenant un guide TV, la diffusion en direct de matchs de football et des espaces de discussion. Diffuseur officiel de la FIFA, StarTimes retransmettra l’intégralité des 64 matchs de la Coupe du monde en direct et en HD.

LAISSER UN COMMENTAIRE