Le bureau du GEPPIC reçu par le ministre de la communication et des media

0
318
L’ancienne appellation du ministère. Photo Saint-Régis ZOUMIRI

Le bureau du GEPPIC (groupement des éditeurs de presse écrite et indépendante de Centrafrique) a été reçu ce lundi 25 Septembre par le ministre de la communication et des media, M. Ange Max KAZAGUI.

Nommé il y a quelques jours, le ministre KAZAGUI a bien voulu s’entretenir avec les professionnels des media comme veut la coutume et faire le tour de table quant à ce qui concerne les projets d’avenir de la corporation.

Entouré de son directeur de cabinet et du chargé de mission en matière de la presse privée, le ministre a signifié dans ses propos introductifs qu’il est venu travailler avec tous ceux qui sont épris d’une réelle volonté de changer le visage du paysage médiatique centrafricain.

«  C’est un sentiment de responsabilité et de d’humilité qui m’anime, car je suis venu aussi apprendre de vous… » a renchérit le ministre Maxime KAZAGUI.

Appelé à travailler pour la politique communicationnelle du gouvernement, le ministre de la communication et des media se dit prêt à appuyer le GEPPIC et tous les organes de media sous sa tutelle à mettre en place des projets de développement pour ce secteur.

Aussi, il appelle les professionnels des media au respect de l’éthique et de la déontologie de leur métier  et à l’aider également dans ce sens.

Pour sa part, le président du GEPPIC Albert MBAYA qui a conduit l’équipe n’a pas manqué de souligner sa satisfaction car dit-il « c’est un signe positif qui marque le début d’un bon partenariat. Tous les ministres de la communication passés ont toujours entretenu un climat de méfiance avec non seulement avec le GEPPIC, mais avec tout le secteur de la communication en RCA… ».

Le président du GEPPIC  a rassuré le ministre de son soutien et a promis lui remettre dans les prochains jours, le plan d’action du groupement et un dossier concernant les subventions de l’Etat à la presse écrite et privée. Un plan d’action élaboré par les membres du bureau de GEPPIC et validé en assemblée générale le 23 septembre dernier.

Ensemble, le GEPPIC et le ministre de tutelle acceptent de coopérer pour le relèvement du groupement après plusieurs années de crise qu’ont traversé les différents bureaux du GEPPIC qui se sont succédé.

Pour finir, le ministre KAZAGUI a rappelé qu’il est temps que  les membres du GEPPIC fassent une autocensure en leur sein.

Ce, pour souligner de nombreux dérapages, de critiques non-fondées, des accusations gratuites dont on ne cesse de lire dans la presse écrite version papier et aussi la presse en ligne.

Depuis sa nomination, le ministre a rencontré plusieurs organes de communication dont le haut conseil de la communication (HCC).

Les professionnels de media ont salué cette initiative et promettent de travailler main dans la main avec leur ministre de tutelle pour le relèvement de leur corporation.

La rédaction de Palmarès

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE