L’honorable Serge Singha BENGBA et Newtech Institut honorent le magistrat Martino Modeste BRIA

0
288
Une vue des invités

Ils étaient nombreux à assister à la cérémonie de remise des attestations de succès aux lauréats des licences « Promotion Modeste Martino BRIA » à l’institut Newtech de Bangui.
La cérémonie a eu lieu hier matin en présence du représentant du Recteur de l’université de Bangui, Le DGA de BSIC, le représentant de la CBCA, anciens étudiants de l’institut, la famille Bria. La cérémonie a été présidée par Serge Singha BENGBA, Président Directeur Général de Newtech institut. Ci-dessous, le discours de l’honorable Serge Singha Béngba.

Monsieur le Représentant du Président de la cour de cassation,

Honorable Député de la 2ème Circonscription du 2ème Arr. de Bangui,

Monsieur le Représentant du Recteur de l’Université de Bangui,

Monsieur le Directeur Général des services judicaires,

Distingués invités en vos rangs grades et qualités,

Avant de commencer cette cérémonie, je voudrais vous proposer d’observer une minute de silence pour honorer toutes les victimes de la crise que notre pays connait parmi lesquels se trouve le parrain de notre promotion de ce jour, j’ai cité Feu Modeste Martineau Bria.

Mes chers diplômés,

Vous avez vraiment en ce jour de quoi être fiers, fiers d’avoir obtenu un diplôme de qualité après des études menées dans les difficiles conditions d’un pays en conflit.

Fiers d’avoir acquis un savoir, un savoir-être et un savoir-faire qui vous permettront d’envisager la vie, votre vie avec confiance et sérénité.

Fiers enfin d’appartenir à un pays en totale reconstruction ou beaucoup reste à faire et ou vous avez toute votre place.

Jeunes vous l’êtes, Bourrés de talents et d’énergie vous l’êtes aussi, mais les défis auxquels vous allez être confrontés dans notre  pays sont immenses.

Cependant avec courage et l’acharnement au travail certains d’entre vous seront les Ministres, Députés   Professeurs d’université, Chefs d’entreprise et Grands Banquiers de demain.

Le dire ainsi peut paraître utopique,  mais il y’a de cela quelques années je disais cela à vos ainés qui vous ont précédés sur les bancs de  Newtech Instittut qui eux aussi n’y croyaient pas.

Aujourd’hui je suis heureux de constater que l’histoire m’a donné raison en ce sens qu’effectivement certains sont devenus Ministre, Directeurs généraux de grandes institutions y compris bancaires, haut cadres dans l’administration et chefs d’entreprise émérites.

Cela est un motif de grande satisfaction pour notre institution qui s’est positionné comme pionnier puis leader dans le domaine de la formation initiale et professionnelle de la jeunesse centrafricaine et sous régionale.

Voilà pourquoi je vous demanderais de continuer vos efforts, et surtout de ne pas vous laisser rattraper par la routine qui asphyxie et annihile le goût de l’effort libérateur.

En obtenant ce diplôme de fin du premier cycle universitaire vous avez certes franchi une étape décisive et cruciale, toute fois comme un joueur d’échec vous devez penser au coût d’après .

Ce groupe d’après s’appelle Master, Doctorat ou école de spécialisation professionnelle.

L’exemple de votre parrain Feu Modeste Martineau Bria à qui je rends un vibrant hommage est là pour vous édifiez. En effet ce dernier comme vous aujourd’hui après avoir obtenu sa licence en droit en 1989 choisi  d’intégrer sur concours l’ Ecole nationale d’administration d’où il est sorti avec son diplôme de 3ème cycle , Magistrat en 1992.

La devise de l’université de Bangui avec laquelle nous sommes en partenariat depuis longtemps doit pour ce faire vous inspirer. Je cite « Kanga Bè ti mo, Gbou mbéti a goué yongoro ».

 

A Newtech institut nous nous évertuons depuis 23 ans par une formation de qualité à faire en sorte que nos ressortissants aient les aptitudes intellectuelles et professionnelles qui puissent leur permettre de laisser un pays meilleur que celui qui les a vu naître.

Pour cela nous avons choisi de travailler en étroite collaboration avec l’université de Bangui qui est l’unique institution nationale d’enseignement supérieur reconnu par le Conférence Africaine et Malgache de l’enseignement supérieur CAMES.

C’est ainsi que tous nos diplômes Post Baccalauréat à savoir :

Brevet de Technicien Supérieur toutes filières,

Licence en droit Public ou Privé, Licence en sciences et techniques comptables et financieres, Licence en Finance Banque, Licence en Assurances, Licence en sciences de gestion toutes options,  Licence en Informatique de gestion,  ainsi que tous nos masters sont délivrés par l’université de Bangui permettant ainsi à nos étudiants de poursuivre leurs études partout dans le monde.

Cette année nous démarrons l’année de Master 2 dans deux nouvelles filières : Sciences de gestion, Audit et contrôle de gestion, Gestion de projet.

Une des caractéristiques fortes de Netwtech  est la souplesse. Cette souplesse que nous avons toujours revendiqué, implique la capacité d’être réactif pour mettre fin à certaines formations en cas de saturation du marché et d’être suffisamment outillé pour renouveler rapidement l’offre de formation en prenant en compte les priorités du marché et du pays.

C’est dans ce sens que dès la rentrée prochaine nous avons en projet de lancer en collaboration avec le centre Songhaï du Benin des formations d’entrepreneurs agricoles, et avec la faculté des sciences de la santé des formations médicales.

Je ne saurai terminer mon propos sans remercier les enseignants et le personnel de l’université de Bangui qui nous conseillent et nous soutiennent depuis toutes ces années et sans lesquels rien n’eût été possible.

Nous ferons tout pour continuer à mériter leur confiance pour le plus grand bien de la formation supérieure en Centrafrique.

Je voudrais aussi remercier la famille de Feu Modeste Martineau Bria qui nous fait l’honneur d’être présent avec nous ce jour.

En effet alors qu’un jour mon frère Modeste me demandait pourquoi je n’ouvrais pas une filière dans le domaine des sciences juridiques, je lui ai fait promettre que je le jour où je le ferais il en serait l’un des principaux enseignants.

Dieu en a décidé autrement, mais notre devoir nous qui sommes encore en vie est aussi de ne pas oublier et surtout de rendre un hommage mérité et ceux qui nous ont quitté en ayant tout donné à leur pays. Je sais qu’il est en esprit avec nous.

A mes diplômés je conclurais par cette parole d’Albert Einstein : « N’essayez pas de devenir un homme ou une femme qui a du succès, Essayez de devenir un homme ou une femme qui a de la valeur »

Enfin n’oubliez  jamais la devise de Newtech institut  :

« On n’est jamais premier par hasard »

Je vous remercie.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE