Ouverture à Bangui de l’Assemblée Plénière des membres de la Haute Autorité chargée de la Bonne Gouvernance

0
201
Quelques Hauts Commissaires en pleins travaux

La salle de conférence du ministère de l’habitat a servi de cadre à l’Assemblée Plénière des membres de la Haute Autorité chargée de la Bonne Gouvernance (HABG).

Ce vendredi 12 janvier 2018, 19 Hauts Commissaires se sont penchés sur plusieurs questions liées au bon fonctionnement de cette Institution.

Présidée par le Président de l’Institution Dr Guy-Eugène DEMBA, l’assemblée plénière a abordé entre autres la question du plan de travail annuel (PTA) de la HABG.

Le rapporteur général de la HABG, M. Léon BAIKOUA a introduit les travaux de cette assemblée plénière par le compte rendu des récentes audiences accordées au bureau de la HABG.

Certaines représentations diplomatiques en poste à Bangui ont échangé ces derniers temps avec le bureau de la HABG, lesquelles ont porté sur les difficultés rencontrées par cette Institution et les perspectives envisagées par le bureau de cette nouvelle Institution.

Cette assemblée plénière qui a duré deux jours vu l’importance des points inscrits à l’ordre du jour, a traité aussi de la modalité d’élaboration d’un code de bonne conduite. Un guide de travail qui apparaitra comme un miroir pour tous les Hauts Commissaires sans oublier le personnel administratif.

A cet effet, les Hauts Commissaires se sont convenus de la mise en place d’un comité de rédaction.

Pendant cette assemblée plénière, les membres de la HABG ont également parlé des dossiers de plaintes ou encore des dénonciations.

Pour eux, il est important de revenir sur les missions de vérification, d’enquêtes et d’investigations. Une manière de faire un état de lieu du travail abattu dans les mois passés.

Enfin, la question de l’élaboration du rapport annuel d’activités de la HABG a été aussi un des points essentiels de cette Assemblée plénière.

Tous ont convenu que l’élaboration de ce rapport annuel d’activités devra être disponible d’ici le 31 janvier 2018.

Le bureau exécutif de la HABG est appelé à veiller à l’exécution de ce travail.

C’est dans une ambiance fraternelle que l’assemblée plénière a pris fin.

Notons pour finir que depuis sa mise en place, la HABG et tous les Hauts Commissaires travaillent d’arrache-pied pour que la bonne gouvernance en Centrafrique ne soit pas seulement un vain mot.

La bonne gouvernance devra être un comportement pour tous les Centrafricains.

Saint-Régis ZOUMIRI

LAISSER UN COMMENTAIRE