Qui a tripatouillé la lettre d’André Nzapayéké au Président de l’Assemblée ?

0
325
L’ancien PM centrafricain André Nzapayéké

A mes Cher(e)s ami(e)s facebook et à ceux qui suivent mes activités. Je constate que depuis le mercredi 25 octobre, une plainte visant le 1er Vice-président de l’Assemblée Nationale circule sur les réseaux sociaux et suscite beaucoup de remous. La note qui circule m’a été attribuée. Sur ce je voudrais dire ce qui suit:

  1. Oui, il y a eu agression physique et verbale contre ma personne de la part d’une haute autorité de l’Etat, une agression honteuse qui ne fait la fierté de personne;
  2. Oui, j’ai envoyé une plainte aux autorités concernées et je suis en attente de leur réaction.
  3. Oui, j’ignore comment cette note a fuité dans les réseaux sociaux. Elle était écrite pour un traitement purement administratif.
  4. Oui, je confirme après examen de la version diffusée, que ce n’est pas celle qui a été envoyée aux autorités de la nation. Etant envoyée sous forme d’email non sécurisé, le document original a été modifié et on y retrouve des coquilles, des mots et des tournures qui n’existent pas dans la version originale. Par exemple, dans la version originale, nulle part le prénom du Premier Vice-président n’a été utilisé, ni le terme saoulés et d’autres encore. Il y a donc eu bel bien tripatouillage.
  5. Par contre, le fonds, c’est-à-dire le problème posé, est conforme au document que j’ai écrit.

Merci à ceux qui sont disposés à écouter avec sérénité

André Nzapayéké

 

LAISSER UN COMMENTAIRE