RCA: des structures du KM5 reçoivent des appuis de la PIJCA

0
333
M. Belford Michel GBANGOPE ATCHI, président de la PIJCA° Photo: Saint-Régis ZOUMIRI

C’est au siège de la plateforme interconfessionnelle de la jeunesse centrafricaine (PIJCA) que plusieurs structures, toutes du KM5 ont reçu des appuis financiers des mains de la PIJCA. Une prière dite par l’imam ALADJI SALLY a ouvert la rencontre.

Après, le président de la PIJCA, M. Michel Belford GBANGOPE ACTHI a procédé à la lecture des contrats qui devront lier la PIJCA et ces entités dont les projets ont été financés par la PIJCA via son partenaire traditionnel qu’est le CCFD-Terres Solidaires.

La première entité servie a été celle de la communauté des peulhs du KM 5. Réunis au sein d’une association, cette entité a demandé à la PIJCA un soutien financier afin de l’appuyer dans l’exercice de ses activités.

La remise des fonds au responsable des auto-défense

Une somme de 1.310.000 FCFA a donc été remise à cette structure, représentée par son président M. ALADJI SALLY et dont le contrat a été co-signé par plusieurs membres du bureau de cette association des peulhs.

Ensuite, l’association des auto-défense elle, a reçu la somme de 2.947.500 FCFA. Après plusieurs formations, les éléments d’auto-défense du PK5 ont définitivement renoncé à la violence et tout acte susceptible de compromettre à la paix en Centrafrique.

Pour financer leurs AGR (activités génératrices de revenus), ces auto-défense disent vouloir une aide financière, ce que la PIJCA n’a pas hésité à le faire.

Enfin, notons aussi que la Mairie du 3è arrondissement, l’UJMCA (union des jeunes musulmans de Centrafrique), la JICA (jeunesse islamique de Centrafrique) et les femmes du PK5 ont elles aussi reçu des mains de la PIJCA d’importantes sommes d’argent pouvant les aider à faire face à de nombreuses difficultés rencontrées.

Le montant global reçu par les structures du PK 5 est de 22.324.365 FCFA.

Pour M. Mahommed ALI FADOUL, leader des auto-défense du KM5,  » c’est une aubaine qui permettra à ses éléments de financer leurs AGR afin de lutter pour la cohésion sociale, le vivre-ensemble et la paix« .

 » je remercie en passant le président de la PIJCA et toute son équipe pour les efforts déployés afin de secourir les auto-défense du PK5 » a-t-il conclu.

Pour M. GBANGOPE Belford, la PIJCA ne fait que suivre l’objectif qu’elle s’est fixé en recherchant la paix et la cohésion sociale par le financement des projets réalisés par ses affiliés.

La PIJCA entend par ailleurs faire des descentes sur le terrain afin de vérifier si tous les projets financés marchent bien.

M. Belford Michel GBANGOPE n’a cessé de motiver les responsables de ces structures à ne pas hésiter à élaborer des rapports à la fin de chaque activités.

Pétrus KOUSSALA

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE