RCA: le PM répond au ministre Bokassa par les grévistes interposés

0
545
Le premier ministre et le président de la République, ici à Bangui

Dans une déclaration faite ce week-end, le premier ministre centrafricain Simplice Matthieu SARANDJI a sèchement répondu au ministre de l’administration du territoire Jean Serge BOKASSA. Pour répondre coup pour coup aux grévistes, personnel du ministère dont dirige M. BOKASSA, le numéro UN du gouvernement brandit des menaces et exclut toute idée du dialogue.

Pour M. SARANDJI, les grèves et autres manifestations fâcheuses enclenchées cette semaine par le personnel du ministère de l’administration du territoire sont « nulles » et dénudées de tout sens.

Le chef du gouvernement y voit une manifestation tendant à paralyser les « bonnes » actions du gouvernement.

En effet, les déclarations du PM vont à l’endroit de son ministre de l’administration du territoire qui soutient cette semaine les vagues de protestations enclenchées par son personnel, les jugeant « légitimes ».

Rappelant que le personnel du MAT a riposté eu lendemain de la publication de la nomination des préfets et sous-préfets.

Ce personnel qualifie cette nomination de « contraire » aux textes en vigueur et n’a pas hésité de demander au gouvernement de revoir cette nomination.

Certaines langues disent que le PM et le Président de la République ont nommé des « hors statut » et des gens « peu qualifiés » comme préfets et sous-préfets. Une bonne partie des gens nommés ne serait pas personnel du ministère de l’administration du territoire.

Pour le ministre BOKASSA, c’est une situation de honte, ce qui l’a poussé à s’absenter pendant les derniers conseils de ministres.

On le dit aussi, sur le point de rendre le tablier. Les jours prochains pourront en dire long.

Pétrus KOUSSALA

 

LAISSER UN COMMENTAIRE