VISITE D’AMITIÉ ET DE TRAVAIL A N’DJAMENA POUR LE PAN ET LE 2ème VPAN

0
370
Le président et le 2è VP du parlement centrafricain saluant le président tchadien

Du 14 au 17 novembre 2017, le Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Abdou Karim MECKASSOUA, s’est rendu à N’Djaména, au Tchad, pour une visite d’amitié et de travail, sur invitation de son homologue, le Président de l’Assemblée Nationale tchadienne, l’Honorable Dr Haroun KABADI.

Le Président de l’Assemblée Nationale était accompagné du 2ème Vice-Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Timoléon BAIKOUA, Président du Groupe Parlementaire d’Amitié Centrafrique-Tchad.

Cette visite, comme l’a souligné le Président de l’Assemblée Nationale tchadienne, vient « réparer une anomalie historique parce qu’elle est une première dans l’histoire des relations parlementaires entre le Tchad et la République Centrafricaine… Elle vient donc marquer un nouveau départ de redynamisation des relations entre les deux pays et les deux Assemblées Nationales »

La Sixième Législature centrafricaine entend jouer le rôle qui lui est dévolu en ne ménageant aucun effort pour que la population centrafricaine qui naguère vivait dans la paix et la stabilité, puisse retrouver sa quiétude et la bonne entente avec les pays voisins dont le Tchad. La diplomatie parlementaire trouve là tout son sens dans ce déplacement de N’Djaména.

C’est ainsi que durant ce séjour, lors des rencontres et séances de travail et, en s’appuyant sur la Feuille de Route de l’Union Africaine et la prise en compte de l’Initiative africaine pour la Paix en République Centrafricaine, toutes les initiatives régionales et les préoccupations des parlementaires centrafricains, un Communiqué Conjoint et un Accord de Coopération interparlementaire ont été signés afin de « bâtir une coopération interparlementaire forte dans tous les domaines d’intérêt commun, dans l’intérêt bien compris des peuples des deux pays, et afin de conforter la Sous-Région comme espace démocratique », comme le souligne le Communiqué Conjoint.

L’Assemblée Nationale tchadienne a également pu mettre en place son Groupe Parlementaire d’Amitié Tchad-Centrafrique avec à sa tête, l’Honorable Ali Kolotou TCHAÏMI, Président du Groupe MPS, le Mouvement Patriotique du Salut, parti au pouvoir, pour montrer toute l’attention que le Tchad, pays ami et frère, accorde aux relations entre les deux pays.

Le Communique Conjoint relate dans les détails les différents échanges et points cruciaux soulevés entre les deux délégations, et l’Accord de Coopération interparlementaire entre les deux Assemblées précise les différents domaines de coopération qui sont : la diplomatie parlementaire, la politique, la sécurité, la paix et l’entente mutuelle entre les peuples, l’économie, l’éducation, la santé, la culture, la jeunesse, le sport, l’artisanat et l’environnement.

En marge de cette visite, la délégation parlementaire accompagnée de l’Ambassadeur de la République Centrafricaine au Tchad, Son Excellence Lazare YAGAO-NGAMA a été reçue le samedi 18 novembre en audience par le Chef de l’Etat Tchadien, Son Excellence Idriss DEBY ITNO, à la Résidence présidentielle.

Plus tôt, c’est de 10 à 12 heures que la délégation parlementaire a rencontré la communauté centrafricaine résidant au Tchad dans la salle de réunion de l’Hôtel Radisson Blu. Il a été question pour les compatriotes résidents au Tchad, de présenter aux Parlementaires les difficultés qu’ils traversent et d’exprimer divers souhaits.

Ainsi, après les mots de bienvenue prononcés par l’Ambassadeur de la République Centrafricaine auprès de la République du Tchad, le Représentant du Chef de Groupes a remercié la délégation qui a pu prendre le temps de les recevoir, car « c’est la première fois que des Autorités de leur pays leur accordent une écoute ». Le Représentant des Associations a quant à lui encouragé les Elus de la Nation à poursuivre leur travail qui est de rester proches de la population. Il a également abordé la « problématique d’insécurité aux frontières ». Pour ce qui est du Représentant des Réfugiés, il a martelé que tous les réfugiés « souhaitent rentrer en Centrafrique et que la vie dans les camps est bien trop difficile ».
Pour finir, c’est le Représentant des Etudiants qui a abordé les difficultés liées à la non perception de bourses d’étude, celles des étudiants en fin de cycle en Faculté de Médecine qui doivent nécessairement effectuer leur neuf mois de stage en attendant de soutenir leur thèse, et les problèmes rencontrés par les étudiants à l’Ecole Nationale Supérieure des Travaux Publics, l’ENSTP.

La délégation parlementaire a bien pris note des différentes doléances et a pu aborder le sujet avec le Président de la République du Tchad lors de l’audience qu’il leur a accordée. Il en a été de même lors de l’escale de la délégation à Douala qui a été reçue en audience par le Président de la République Centrafricaine, Son Excellence Pr Faustin Archange TOUADERA.

Les deux Présidents des Assemblées Nationales tchadienne et centrafricaine ont estimé que cette visite d’amitié et de travail a été une réussite et que les fruits récoltés seront pour les deux peuples amis et frères.

La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE