~Insécurité à Ngaoundaye : Le député Bernard DILLAH tire la sonnette d’alarme

0
348
~Insécurité à Ngaoundaye : Le député Bernard DILLAH tire la sonnette d’alarme

Située à l’extrême Nord de la Centrafrique, la ville de Ngaoundaye vit ces derniers temps dans l’insécurité. M. Bernard Dillah, élu de la localité, qui aurait vécu les faits sur place, sort de son silence et tire sur la sonnette d’alarme. Selon lui, cette ville stratégique de la Centrafrique ne cesse d’être victime de plusieurs incursions des groupes rebelles.

Il note par ailleurs les présences inopinées et répétées des rebelles de l’ex coalition séléka qui font désormais route commune avec ceux de la Révolution-Justice (RJ). « En juin dernier, les affrontements entre ces groupes armés et les jeunes de la localité ont fait quatre victimes côté assaillants » a-t-il lancé sur les ondes d’une station privée centrafricaine.

Monsieur Dillah a aussi souligné le phénomène de l’insécurité alimentaire dans sa circonscription. Pour lui, les affrontements et les menaces permanentes des rebellions ont contraint les populations à prendre le chemin des camps des déplacés et autres lieux de refuge. « Si nous ne faisons pas attention, une grande famine pourrait s’abattre sur la population d’ici un à deux ans », poursuit le parlementaire.

Il interpelle le gouvernement à déployer des forces armées centrafricaines dans la localité qui se situe à deux kilomètres du Tchad et un peu moins de dix kilomètres du Cameroun « Il y a seulement cinq gendarmes à Ngaoundaye avec seulement trois armes. C’est très insuffisant pour une ville stratégique » a-t-il ajouté. L’honorable Bernard DILLAH a été l’un des députés, élus dès le premier tour des dernières élections avec un fort pourcentage.

La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE