Violences en Centrafrique: N’guendet, Tiangaye et Mboli-Goumba mis en cause

0
295

Après les récentes violences dans les villes de Bangassou, Alindao et autres, les réactions des proches du Président Touadéra ne se font pas attendre.

La dernière est celle de Blaise Didacien Kossimatchi.

Ce dernier n'est pas passé par le dos de la cuillère pour accuser certains leaders de l'opposition comme Me Nicolas Tiangaye, Alexandre Ferdinand N'guendet et Me Crépin Mboli-Goumba.

M. Kossimatchi arbore sa thèse par le fait que ces trois leaders cités ci-haut se sont retirés de la majorité présidentielle.

Un fin connaisseur de la vie politique centrafricaine, joint par Palmarès Centrafrique agit en ces termes: " chacun est libre de soutenir ou pas le régime de Touadéra. S'opposer au président Faustin n'est pas synonyme d'alimenter les groupes rebelles".

Récemment, ces leaders ont déclaré ne plus apporté leur soutien à l'actuel régime. Dans une récente déclaration, le président du RPR avait lui aussi accusé le président Touadéra de passivité face aux menaces des groupes rebelles.

La rédaction de Palmarès

 

LAISSER UN COMMENTAIRE