Affaire coup d’état de Méckassoua: Kossimatchi et son équipe tirent à boulet rouge sur DOLOGUELE et MECKASSOUA

0
273

L’affaire d’un présumé coup d’état pour renverser le régime en place qui a défrayer la chronique ces derniers temps, continuent de faire bonhomme de chemin.

L’équipe de soutien au Président Touadéra à la tête M. Didacien Blaise Kossimatchi a rendu public ce samedi 04 Août dernier, un communiqué dont voici la teneur:

Chers Centrafricaines, Centrafricains, très chers compatriotes

Ces derniers temps, nous assistons à une campagne d’intoxication et de menaces proférés contre certains leaders et responsables qui ont sans ambages choisi le camp de la raison en se rangeant derrière le Président Faustin Archange Touadéra.

Pour avoir dénoncé leurs manœuvres pouvoiristes et mis à nue leur plan machiavélique de déstabilisation des institutions de la République en l’occurrence la tentative de coup d’état contre le président de la République, certains compatriotes qui ne militent que pour le bien de leur pays, sont devenus la cible de ceux-là mêmes qui n’arrivent pas digérer la cuisante défaite à eux infligée par le peuple centrafricain à cause de leur mesquinerie et de leur soutien au régime despotique et sanguinaire de la coalition séléka, ceux-là mêmes qui continuent de nourrir des ambitions folles allant jusqu’à planifier de porter en coup fatal à la jeune démocratie centrafricaine.

Aujourd’hui, SANI YALO, Donatien MALEYOMBO, Joachim KOKATE, Arsène NGREPAYO, Rigobert VONDO, Héritier DONENG, Kévin FANAMBI, Stève KOUNKOU, Ernest NGAISSE, Bienvenu MBABALI, Rock BANGUE et surtout Didacien Blaise KOSSIMATCHI sont devenus la cible, les hommes à abattre de ces gourous et bourreaux du peuple centrafricain qui n’ont qu’un seul objectif, celui de prendre le pouvoir par tous les moyens.

Comme vous le savez, depuis le retour à l’ordre constitutionnel par l’accession à la magistrature suprême du Président Faustin Archange Touadéra, le peuple centrafricain a repris confiance en ses institutions et nourrit de plus en plus l’espoir d’un retour à la paix, à l’unité nationale, à la cohésion sociale et au développement durable.

Les grands chantiers amorcés par le Président de la République et son gouvernement ont d’ailleurs commencé à porter leurs fruits. La table ronde de Bruxelles et les promesses  qui se traduisent déjà en réalité sont un vrai motif d’espoir pour le peuple centrafricain. Le dialogue enclenché avec les chefs rebelles à travers la politique de main tendue montre la ferme volonté du Chef de l’Etat d’impliquer tous les acteurs concernés, tant politique que militaires dans la recherche d’une paix durable. La mise en place des institutions de la République réaffirme l’engagement du Pr Faustin Archange Touadéra à mettre en application le dispositif constitutionnel pour renforcer l’Etat de droit.

Autant d’éléments qui nous permettent d’affirmer que le changement est en marche et que l’espoir est permis.

Malheureusement, une frange de la classe politique en mal de pouvoir, imbu de la seule volonté de nuire au peuple centrafricain a mis en branle, un schéma inique visant à compromettre tous les efforts consentis par le régime en place en utilisant tous les moyens pour rompre le fragile équilibre chèrement acquis à ce jour.

Ne pouvant rester insensible à ces manœuvres de bas étage, nous avons dénoncé avec la dernière rigueur ces manipulations et tentatives diaboliques.

Les agissements de DOLOGUELE, le plan de MECKASSOUA avec des mercenaires tchadiens pour perpétrer un coup d’Etat, ces faits ne sont pas le fruit de notre imagination. Les faits sont là et sont têtus. La vérité finira par éclater au grand jour.

Les révélations des mercenaires tchadiens en ce moment en détention au Camp de Roux sont patentes, et nous attendons comme tous les Centrafricains que la lumière soit faite très rapidement sur cette affaire au demeurant grave, car il s’agit bien d’une atteinte à la sureté intérieure de l’Etat.

Mais; légalistes que nous sommes, au regard des informations concordantes de récupérations politiciennes de la grande marche pacifique que nous avons planifiée pour dénoncer ces dérives, nous avons décidé de sursoir à cette marche.

Toutefois, nous demandons au peuple centrafricain de rester serein et vigilent. Nous avons beaucoup souffert et continuons de souffrir, nous ne voulons qu’une chose, qu’on donne une chance à ce pays de se remettre debout; qu’on laisse le Président TOUADERA conduire la destinée des Centrafricains qui lui ont faire confiance, ce peuple seul qui aura les soins de l’évaluer à la fin de son mandat.

Tous ceux qui soutiennent les forces négatives et qui pour certains sont mêmes dans l’entourage du Chef de l’Etat doivent se raviser. Les Centrafricains ne laisseront pas leur jeune démocratie s’effondrer.

Nous soutiendrons jusqu’au bout les efforts du Président F.A TOUADERA.

Vive la République, je vous remercie;

VIGILENCE VIGILENCE VIGILENCE

Fait à Bangui, le 04 Aout 2017

Didacien Blaise KOSSIMATCHI

LAISSER UN COMMENTAIRE