Paris Ville Lumière

Paris Ville Lumière : d’où vient ce nom ?

Ville Lumière, capitale de la mode ou encore cité de l’amour, tels sont les surnoms utilisés pour désigner Paris, capitale de la France. Découvrez les origines de la première appellation en creusant dans le passé. L’expression « Ville Lumière » est aujourd’hui très utilisée pour désigner la capitale française qui a inspiré de célèbres écrivains comme Victor Hugo ou Baudelaire.

Paris Ville Lumière : d’où vient ce nom ?

Ce nom aurait plusieurs origines. En effet, au-delà des lumières qui illuminent la capitale française, d’autres anecdotes expliquent cette appellation.

Un nom hérité d’un projet d’améliorer la sécurité dans la capitale

Pendant le XVIIe siècle, avant d’être dénommé « Ville Lumière », Paris était surtout un haut lieu de criminalité. Le taux d’insécurité était très important durant cette période. Des vols, des accidents et des meurtres s’y produisaient tous les jours. Cette situation plongeait la population dans la crainte.

Paris Ville Lumière
Les lumières de Paris ont été jadis mises en place pour dissuader les malfaiteurs

Louis XIV, qui était sur le trône à cette époque, cogite avec son ministre Jean-Baptiste Colbert pour trouver la solution à ce véritable fléau. Ils ont alors désigné le lieutenant général de la police Gilbert Nicolas de la Reynie pour y remédier.

Ce dernier décide alors d’apporter plus d’éclairage à la ville en installant des lanternes et flambeaux dans tous ses recoins. Il incite également chaque famille à poser une bougie allumée ou une lampe à huile sur les rebords de leurs fenêtres pour optimiser la luminosité dans chaque quartier, et ainsi empêcher les malfaiteurs d’agir.

Un surnom donné par les touristes

Le surnom « Paris Ville Lumière » aurait été instauré par des visiteurs. Durant leur passage dans la capitale pendant le XVIIe siècle, ils ont remarqué les bougies et les lampes à huile posées sur les fenêtres dès la tombée de la nuit. Ils ont été stupéfaits par cette technique pour lutter contre l’insécurité et ont commencé à utiliser le fameux surnom.

D’autre part, les éclairages posés un peu partout dans la ville ne sont pas non plus passés inaperçus.  Il est aussi important de noter que c’est durant cette période que les solutions lumineuses publiques ont fait leur première apparition.

Une appellation adoptée pour des raisons marketing

Vers l’année 1900, Paris souhaitait se mettre en avant et se démarquer des autres villes de la France en mettant en place une stratégie spécifique. La cité s’auto désigne alors comme étant la « Ville Lumière » lors de l’Exposition Universelle. Elle s’aligne ainsi au même niveau que New York qui utilisait déjà les lumières électriques dans les lieux publics.

Paris se met en avant grâce à cet évènement malgré le fait qu’il ne s’agit pas de la première ville à utiliser les éclairages au gaz ou à l’électricité.

Quelques monuments qui illuminent la Ville Lumière

En plus de ses lumières qui lui donnent une allure féerique à la tombée de la nuit, Paris est également « illuminée » par ses nombreux monuments historiques à visiter à tout prix lors d’un passage dans la capitale.

L’Arc de Triomphe

L’Arc de Triomphe est un célèbre monument historique de Paris, situé dans le 8e arrondissement, sur l’Avenue Charles de Gaulle. La victoire de Napoléon à Austerlitz a été fêtée sur cette place. Construit en 1806, il est classé parmi les plus imposants arcs dans le monde entier.

Paris Ville Lumière
L’Arc de Triomphe sous le ciel parisien

Des artisans ont imaginé sa structure en s’inspirant du modèle romain. Il mesure environ 45 x 22 x 50 mètres (Longueur x largeur x hauteur). Cette construction accueille les visiteurs pour leur offrir une vue imprenable de la ville sur son sommet.

Les tuileries

Il s’agit d’un ancien jardin français qui composait autrefois le palais des Tuileries. Malheureusement, cet établissement n’existe plus, seul l’espace dédié aux végétations est resté. Il faut revenir vers le XVIe siècle pour connaître son histoire.

À cette époque régnait Catherine de Médicis. C’est sous la décision de cette reine que le palais ainsi que le jardin des tuileries furent construits. Autrefois, le jardin était à l’italienne, les tuileries sont constituées par des allées perpendiculaires.

Actuellement, vous pouvez observer des bassins, des terrasses et plusieurs statues, sous l’inspiration de Jean-Baptiste Colbert, en 1664.

Le Château de Fontainebleau

Le château de Fontainebleau est un monument historique rempli d’histoire à découvrir. Environ 2 empereurs et plus de 30 rois français s’y sont succédé au cours de 8 siècles. Cet établissement figurerait parmi les plus importants en France.

Environ 1 500 pièces et plusieurs meubles constituent le château. Il a été construit sur un terrain qui s’étend sur une superficie d’environ 130 ha. Trois jardins sont localisés dans la même cour dans lequel il se trouve. 

Le Louvre

Le Louvre est un musée célèbre à Paris. Avant de faire l’objet d’un site touristique, il avait hébergé plusieurs rois de France. Il dispose de divers œuvres artistiques notamment les sculptures et tableaux. Consacrez un temps particulier pour faire la visite de cet endroit, car les œuvres d’art à contempler sur place sont très nombreuses.

Dans ses locaux se trouve la célèbre Joconde. Il s’agit du portrait de Mona Lisa peint par Léonard De Vinci.

Paris à elle seule regorge de nombreuses histoires à découvrir, non seulement au niveau de son surnom, mais aussi par rapport aux monuments historiques qui s’y trouvent. Cette destination est parfaite pour les passionnés d’histoire.