Centrafrique: deux journalistes français et une équipe de la PIJCA visitent l’antenne de PK22

0
444

Arrivés à Bangui le mardi 12 Septembre dernier, Luc et Michael, tous deux journalistes français et suisse travaillant pour le bulletin OKAPI se sont rendus mercredi 13 septembre dernier à PK 22 route de Damara.

Les deux journalistes envoyés par le comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD)dans le cadre d’un reportage sur les activités de la PIJCA ont été accompagnés par une équipe de la PIJCA.

A la tête de la délégation, M. Belford Michel GBANGOPE ACTHI, président de la plateforme et quelques membres du bureau sans compter les filles formatrices de la PIJCA.

Après un échange riche en contenus dans les locaux du siège de la PIJCA, ces invités et toute l’équipe de la PIJCA se sont rendus à PK 22 route de Damara à la rencontre des membres de l’antenne de cette localité située à 30 minutes de la capitale.

Sur place, l’équipe a été accueillie par le chef de groupe de LITON et les membres du bureau de l’antenne de la localité.

Les deux journalistes ont échangé avec les responsables locaux, lesquels ont élucidé les invités des circonstances du récent évènement, leurs attentes et leur point de vue de l’avenir de leur pays.

Pour le SG de l’antenne de LITON, la crise centrafricaine a une origine très lointaine et elle a une connotation politique, contrairement aux commentaires des médias étrangers.

Après plusieurs questions et échanges fructueux, l’équipe s’est déportée sur un site où les membres de la PIJCA de LITON ont développé le activités de pisciculture.

Là, elle a été enrichie des témoignages donnés par l’Imam de LITON qui avait fui les évènements pour se réfugier au PK 5 et qui est revenu pour s’installer définitivement dans son village.

Ces témoignages émouvants ont éclairé la lanterne des invités de la PIJCA. La visite guidée a conduit à la mosquée de LITON, laquelle a été détruite pendant les récents évènements.

Plusieurs femmes musulmanes qui avaient fui le village pour se retrouver sur l’axe BOUCA sont actuellement revenus à PK22 et grâce au soutien de la PIJCA, elles développent de petits commerces pour leur subsistance quotidienne.

Elles n’ont pas manqué aussi d’exprimer leurs attentes. Notons que leur association « MABOKO NA MABOKO » a reçu récemment l’aide financière des mains de la PIJCA.

C’est tard ce mercredi 13 septembre que l’équipe est revenue sur Bangui pour la suite des activités.

Affaire à suivre…

 

LAISSER UN COMMENTAIRE