CENTRAFRIQUE: le général séléka Khalil Abdelkader tape du poing sur la table

0
605
Le général Khalil

Le général de brigade Abdel Kader KHALIL, qui siège au Comité Consultatif et de Suivi du programme de désarmement, Démobilisation, Réinsertion et Rapatriement (DDRR) vient de briser le silence et dénoncer aux médias nationaux, les agitations subversives de certaines autorités politiques qui soutiennent financièrement les criminels du secteur du quartier PK5 dans le 3ème Arrondissement de Bangui. Aussi, le général KHALIL exige la dissolution immédiate de la Coordination du programme DDRR-RSS qu’il qualifie d’une équipe de mafieux.

L’actualité oblige, le général Abdel KADER KHALIL président de l’Union des Forces Démocratiques pour la République Fondamentale (UFDRF) est monté au créneau samedi dernier 14 avril 2018, pour dénoncer devant la presse nationale, les auteurs de la criminalité et du grand banditisme dans le secteur du KM5. Il saisi l’occasion pour étaler la mafia organisée par la Coordination nationale du programme de Désarmement, démobilisation, réinsertion et rapatriement (DDRR).

Au cours de sa rencontre avec les professionnels des médias, le Président de l’UFDRF a d’emblée, déploré le fait que, le sang des centrafricains continue de couler, alors que,  le président Professeur  Faustin Archange Touadera  a été démocratiquement élu  par le peuple centrafricain en d’autres termes Il est arrivé au pouvoir par les urnes et non par les armes.

Le général KHALIL, a indiqué à ses interlocuteurs que l’objectif de ces échanges avec la presse est d’informé l’opinion nationale et internationale sur le dysfonctionnement et la mafia qui règne au sein du Bureau de la coordination de DDRR et la situation qui prévaut en République centrafricaine plus particulièrement dans le quartier du Km5  situé dans le 3è arrondissement de Bangui.

Le président de l’UFDRF, qui est une personne ressource au sein du Comité consultatif et de suivi du Programme Nationale  de Désarmement, Démobilisation, Réintégration et Rapatriement (DDRR), n’est pas passé par quatre chemins pour dénoncer ouvertement  les déboires  des personnalités qui conduisent ce Programme qui selon lui, n’est qu’une coquille vide et une vache à lait qui ne voient leurs intérêts égoïstes.

«  Rien ne marche dans la Coordination du DDRR-RSS, le bureau mise en place ne constitue qu’une structure de bande de mafieux qui ne veulent plus que la République centrafricaine  ait la sécurité. Si les exactions continuent dans certaines Régions du pays, c’est par ce qu’il y’a un manque de franchise dans la coordination du comité qui a été mis en place » a-t-il scandé. Poursuivant ses propos, le Général Abdel Kader Khalil a exigé la dissolution immédiate de cette Coordination nationale de DDRR-RSS afin de mettre en place un bon processus qui donnera la chance à la République centrafricaine de retrouver la paix.

En ce qui concerne la situation sécuritaire qui prévaut la ville de Bangui particulièrement, le quartier Km5, le Général, KADER  accuse certains conseillers à la présidence et les certaines hautes personnalités politiques et religieuses qui habitent le secteur du Km5  qui alimentent les groupes terroristes et mercenaires du KM5. Et il propose une solution aux autorités nationales pour ramener sans délai la paix au KM5.

« La solution de la pacification du KM5 est très simple. Il suffit au Gouvernement de lever l’immunité de certaines personnalités politiques qui sont bien connues étant des parrains de ces criminels du KM5 et procéder immédiatement à leur arrestation pour que la paix revienne d’elle-même au KM5 » a indiqué le général Abdel KADER KHALIL.

Le Centrafricain lambada qui est fatigué de cette crise meurtrière et destructrice qui n’a que trop durée espèrent que les plus hautes autorités nationales entendront raison pour suivre les propositions du général Abdel KHALIL.

Source: JLG du LPC

LAISSER UN COMMENTAIRE