Centrafrique : Vers la démission de Charles Armel Doubane ?

0
418
Charles Armel DOUBANE, Ministre Centrafricain des Affaires Etrangères

Le ministre des affaires étrangères est absent de son poste depuis près de deux mois aujourd’hui. De plus, le chef de la diplomatie centrafricaine ne prend plus part aux conseils des ministres, encore moins aux conseils de cabinet.

Le ministre des affaires étrangères, Charles Armel Doubane a-t-il vraiment demissionné? C’est la question que se posent de nombreux centrafricains. Le chef de la diplomatie ne se rend plus à son bureau depuis plusieurs semaines.

Il ne prend plus part aux conseils de cabinet et même aux conseils des ministres. De sources gouvernementales, on apprend que cette haute personnalité ne répond plus aux appels du Premier ministre Guy Simplice Sarandji.

De même, une autre source à la présidence révèle que Charles Armel Doubane refuse de parler au président Faustin Archange Touadéra. Le ministre des affaires étrangères n’a pourtant pas été limogé, il n’a pas également annoncé sa démission. Ses absences sont d’ailleurs injustifiées.

On pourrait dire qu’il fait une sorte de grève. Le ministre vague plutôt à d’autres occupations. Charles Armel Doubane, rappelons-le, affiche cette attitude depuis l’éclatement du scandale sur le trafic des passeports diplomatiques.

En effet, dans une de ses publications il y a un mois, le journal le mondeafrique révélait que le gouvernement Centraficain vendait des passeports diplomatiques à des hommes affaires occidentaux. Le cas de l’ex-tennisman Boris Becker était alors mis sur la place publique.

On apprenait à cet effet que le président Touadéra avait donné un passeport diplomatique centrafricain au britannique. Pourtant, ce dernier était poursuivi par Londres pour ses dettes envers les banques.

L’affaire a suscité l’indignation du peuple centrafricain. Celui-ci a demandé la démission du ministre des affaires étrangères.

Charles Armel Doubane, dans un commentaire sur les réseaux sociaux, avait d’ailleurs donné l’impression qu’il allait démissionné. Mais jusqu’ici aucune position officielle de sa part. Ni même du gouvernement.

Source: AfricTelegraph

LAISSER UN COMMENTAIRE