Le président chinois se rendra en Europe et en Amérique Latine pour promouvoir la coopération et le multilatéralisme (SYNTHESE)

0
123

BEIJING, 23 novembre (Xinhua) — Le président chinois Xi Jinping se rendra en visites d’Etat en Espagne, en Argentine, au Panama et au Portugal du 27 novembre au 5 décembre, et assistera au 13ème sommet du Groupe des vingt (G20) du 30 novembre au 1er décembre à Buenos Aires en Argentine.

Cette tournée devrait permettre d’approfondir le partenariat stratégique global entre la Chine et l’Union européenne (UE), de consolider le partenariat de coopération global Chine-Amérique Latine, et de promouvoir la gouvernance économique mondiale.

Alors que l’instabilité et les incertitudes augmentent au niveau mondial, M. Xi réaffirmera l’engagement de la Chine à l’ouverture, à la coopération et au développement commun avec tous ses partenaires.

RENFORCER LA COOPÉRATION AVEC L’EUROPE

La Chine a établi des contacts commerciaux fréquents avec l’Espagne et le Portugal le long de la Route de la Soie maritime il y a plusieurs siècles. Ces pays sont désormais des amis et partenaires de la Chine en Europe.

La coopération de la Chine avec ces deux pays a résisté à la crise de la dette européenne et elle est aujourd’hui renforcée par la construction commune de « la Ceinture et la Route » et par leur souci commun de préserver le multilatéralisme.

L’Espagne se réjouit de la visite de M. Xi et espère qu’elle sera une opportunité d’explorer davantage le potentiel de la coopération bilatérale, a déclaré le ministre espagnol des Affaires étrangères, Josep Borrell.

Le Premier ministre portugais, Antonio Costa, a indiqué que le Portugal attendait avec joie la visite de M. Xi et qu’il espérait qu’elle serait l’occasion de porter les relations bilatérales à un niveau encore plus élevé.

Promouvoir la collaboration avec des pays du sud de l’Europe comme l’Espagne et le Portugal peut aider la Chine à mettre en place une coopération plus complète et plus dynamique avec l’Europe, a déclaré Cui Hongjian, directeur du département d’Études européennes au sein de l’Institut des études internationales de Chine.

OUVRIR UN NOUVEAU CHAPITRE DANS LES RELATIONS CHINE-AMÉRIQUE LATINE

Cerises chiliennes, avocats péruviens, bière mexicaine, ou encore boeuf argentin… Tous ces aliments de choix ont traversé les océans pour arriver sur les tables des Chinois. Ce qui étaient jadis des « raretés » pour les clients chinois est désormais un exemple de la coopération gagnant-gagnant entre la Chine et les pays d’Amérique Latine ces dernières années.

Depuis l’établissement des relations diplomatiques il y a 46 ans, la coopération entre la Chine et l’Argentine a porté des fruits positifs. Actuellement, la Chine est le second plus important partenaire commercial de l’Argentine et sa deuxième plus importante source d’investissement étranger.

L’Argentine salue la visite de M. Xi et souligne que « tout est possible dans la coopération avec la Chine », a déclaré le ministre argentin des Affaires étrangères, Jorge Faurie.

La Chine et le Panama ont établi des relations diplomatiques en juin 2017. Depuis lors, les deux pays ont connu une grande amélioration des relations bilatérales : la signature d’un protocole d’accord pour promouvoir l’initiative « la Ceinture et la Route », le commencement des négociations sur un accord de libre échange et le lancement d’une liaison aérienne directe entre la ville de Panama et Beijing.

INSUFFLER DE L’ÉNERGIE DANS LA GOUVERNANCE MONDIALE

Alors que la mondialisation est remise en cause et que le multilatéralisme et le libre échange ont été attaqués, le sommet du G20 de cette année, ayant pour thème « Construire un consensus pour un développement équitable et durable », attire l’attention dans le monde entier.

Ce sommet portera sur des questions telles que l’économie mondiale, le commerce et l’investissement, le développement durable, les infrastructures et les changements climatiques. Le président argentin, Mauricio Macri, a déclaré auparavant que l’Argentine, exerçant la présidence du G20, poursuivrait le consensus et les résultats obtenus lors du sommet du G20 organisé dans la ville chinoise de Hangzhou.

Au cours de la 26ème réunion des dirigeants des économies de la Coopération économique Asie-Pacifique (APEC), qui s’est achevée récemment, M. Xi a envoyé des messages forts qui ont résonné parmi les dirigeants de l’APEC et qui sont largement considérés comme ayant inspiré une dose de confiance et d’assurance dans les relations internationales et le développement mondial.

Lors du prochain sommet du G20, la Chine réaffirmera son engagement à l’ouverture et au multilatéralisme, et continuera de constuire un consensus international plus intense pour promouvoir la coopération gagnant-gagnant et le développement commun.

M. Xi doit rencontrer les autres dirigeants du G20 lors de ce sommet, y compris son homologue américain Donald Trump. Cette réunion entre les chefs d’État des deux plus grandes économies du monde est d’une grande importance.

Un développement sain et stable des relations sino-américaines est non seulement bénéfique pour les deux pays, mais aussi de la plus grande importance pour la paix et la prospérité mondiales.

M. Xi et M. Trump ont convenu lors de leur conversation téléphonique le 1er novembre de se rencontrer lors du prochain sommet du G20. Depuis lors, les deux parties ont maintenu des échanges fréquents et envoyé un message positif de plus grande compréhension et coopération mutuelles lors du second Dialogue diplomatique et de sécurité Chine-États-Unis plus tôt ce mois-ci à Washington.

Tao Wenzhao, chargé de recherche de l’Institut des études américaines de l’Académie chinoise des sciences sociales, a déclaré que cette réunion prévue enverrait un signal positif montrant que la Chine et les États-Unis sont prêts à coopérer malgré les frictions actuelles.

Ils devraient « mobiliser pleinement l’énergie positive des deux parties, tout en gardant les éléments négatifs sous contrôle », a-t-il estimé.

LAISSER UN COMMENTAIRE